Mise en place d’un dispositif de suivi des revendications du Collectif des transporteurs
APS
SENEGAL-TRANSPORT-SOCIAL

Mise en place d’un dispositif de suivi des revendications du Collectif des transporteurs

Dakar, 5 sept (APS) - Le ministère en charge des Transports a annoncé avoir mis sur pied un dispositif de gestion/suivi de la plateforme revendicative du Collectif des transporteurs et conducteurs routiers du Sénégal.
 

Le collectif, qui a mis sur la table du gouvernement une plateforme revendicative de 27 points, avait observé une grève les 17 et 18 août 2016.

L’immobilisation, par la douane, de véhicules appartenant à ses membres pour des raisons d’âge non conforme est l’un points saillants de ces revendicatives pour la satisfaction desquelles le syndicat avait encore menacé d’aller encore en grève les 29, 30 et 31 août 2016. 
 
Dans un communiqué parvenu ce lundi à APS, le ministère en charge des Transports déclare avoir mis en place un dispositif de gestion/suivi de la plateforme revendicative.

L’objectif étant d’assurer ‘’le suivi de l’exécution’’ des solutions proposées, et d’’’anticiper, discuter et régler tous les problèmes qui peuvent survenir à l’avenir dans le secteur’’.
 
Pour y parvenir, le département de Mansour Elimane Kane annonce le regroupement des différents points soulevés par les transporteurs ‘’autour de thématiques cohérentes’’. Celles-ci ‘’seront traitées à travers cinq (5) commissions techniques, au sein du Cadre permanent de concertation mis sur pied avec tous les acteurs’’. 
 
Le ministre des Transports signale en effet qu’il a rencontré le Collectif des transporteurs et conducteurs du Sénégal, vendredi dernier, autour de sa plateforme de 27 points.
 
Il précise que les commissions techniques mises sur pied ‘’se réuniront régulièrement, suivant un calendrier arrêté d’un commun accord, pour arriver à des solutions consensuelles et durables d’ici la fin de l’année 2016’’, explique le communiqué.
 
Le ministère des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement souligne que lors de la rencontre de vendredi dernier, ‘’il a apporté des réponses précises aux 27 points inscrits sur la plateforme revendicative du Collectif’’. 
 
’’Sur le point concernant l’immobilisation des bus par la Douane, les services des Douanes ont informé que, conformément aux procédures légales en vigueur, un accord a été trouvé avec les propriétaires pour qu’ils reprennent leurs véhicules après paiement des pénalités pécuniaires infligées’’, informe-t-il. 
 
’’Par contre, pour les véhicules dont les châssis ont fait l’objet de manipulations frauduleuses, leurs propriétaires devront s’acquitter d’une pénalité d’un (1) million et ensuite faire sortir lesdits bus du territoire national ou les envoyer à la casse. Dans tous les cas, ils ne seront plus admis dans la circulation au Sénégal’’, prévient-il.

Il assure que ‘’sur l’ensemble des autres points de la plateforme revendicative, des réponses précises ont été données’’. 
 
Les thématiques suivantes ont été adoptées : sécurité routière et facilitation des transports ; renouvellement du parc de véhicules et mesures d’accompagnement ; rémunération et avantages sociaux ; prix du carburant, coût des transports et des activités connexes ; assainissement du secteur et gestion des gares routières.
 
’’Pour un souci d’efficacité dans la recherche de solutions pérennes à la plateforme revendicative du collectif des transporteurs, explique le communiqué, les travaux des commissions techniques seront clôturés par la première séance plénière du Cadre permanent de concertation.’’ 
 
Cette réunion devrait permettre ‘’’d’entériner, à travers un document qui actera l’engagement de toutes les parties, les points d’accord sur la plateforme revendicative et toute autre question intéressant la modernisation du secteur.

ASG/OID