Les premiers tests du TER démarrent le 15 décembre (APIX)
APS
SENEGAL-INFRASTRUCTURES

Les premiers tests du TER démarrent le 15 décembre (APIX)

Dakar, 18 nov (APS) - Les premiers ’’tests dynamiques sur rails’’ du Train express régional (TER) vont démarrer le 15 décembre prochain,a annoncé dimanche Mountaga Sy, directeur général de l’Agence de promotion des investissements et des grands travaux (APIX).

Il en a fait l’annonce lors de la réception du premier des quinze trains composant ce projet de transport ferroviaire qui va dans un premier temps assurer une desserte entre Dakar et la Nouvelle ville de Diamniadio, et plus tard l’Aéroport international Blaise Diagne de Diass (AIBD).

Le train constitué de quatre wagons d’une longueur de 72 mètres chacun est le premier d’un ensemble de 15 prototypes commandé par le Sénégal à la multinationale Alstom qui a commencé le 22 octobre dernier à les expédier sur Dakar suite à l’achèvement de la production, des essais à la validation par l’APIX sur le site de Reichshoffen (Bas-Rhin). 

‘’Le prochain train est attendu le 4 décembre et le troisième le 24 décembre. Le 14 janvier, on aura trois trains. Deux vont rouler et faire le trajet pendant que l’autre sera en cours de montage’’, a indiqué Mountaga Sy.

Selon lui, ce projet se projette dans l’avenir avec la possibilité de prévoir une plateforme permettant de suivre l’évolution du transport de marchandises.

‘’On prévoit deux voies en écartement standard et deux voies en écartement métrique pour le fret. C’est cela qui justifie le mouvement de déplacement des populations sur le long du trajet bien qu’on soit resté sur tracé initial de 36 Km de longueur’’, a expliqué M. Sy.

Il a également rappelé que le TER avait trois attributs majeurs, citant notamment ‘’ la zone de la gare de Dakar jusqu’au Baux maraîchers, marquée par une concentration énorme de dévoiement de réseaux, alors que les réseaux enterrés : électricité, assainissement, téléphone étaient le gros nœud pour la partie technique du projet’’.

‘’Le cœur du tracé, c’est celui de la population à forte densité, Pikine, Thiaroye, Yeumbeul qui consacre un énorme mouvement de déplacement de populations’’, a-t-il souligné.

‘’Au-delà du formalisme lié aux structures et procédures de déplacement et d’indemnisation, le gouvernement a pris l’option d’une indemnisation mixte avec des recasements’’, a assuré le directeur de l’APIX.

Il a ajouté : ‘’Les personnes impactées par le projet sont indemnisées à hauteur des montants de la valeur de leur foncier. Chaque famille aura une assiette foncière de 150 m 2 ’’. Sy a ainsi assuré de la ‘’libération de l’emprise’’ permettant aux techniciens de maintenant travailler dans la finalisation du tracé.

SK/AKS