Les ambitions de la Haute autorité des aéoports déclinées par son secrétaire général
APS
SENEGAL-AVIATION-SURETE

Les ambitions de la Haute autorité des aéoports déclinées par son secrétaire général

Diass (Mbour), 2 oct (APS) - La Haute autorité des aéroports du Sénégal (HAAS) est engagée dans une dynamique de transformation visant à la mettre en adéquation avec les ambitions affichées par le Sénégal dans son domaine au niveau sous-régional, a déclaré son secrétaire général, le colonel Babacar Sadikh Diouf.

’’Au regard des ambitions affichées par le Sénégal au plan sous-régional, la HAAS ne compte pas s’arrêter en si bon chemin, engagée qu’elle est dans une transformation qui vise à lui conférer une place de choix dans le guichet unique de sûreté’’, a-t-il dit.

Pour ce faire, la Haute autorité des aéroports du Sénégal vise "beaucoup plus d’efficacité" et compte l’anticipation sur les évènements la ’’pierre angulaire" de son action, a indiqué le colonel Babacar Sadikh Diouf.

Il s’exprimait vendredi à l’occasion de la célébration du vingtième anniversaire de la Haute autorité des aéroports du Sénégal, sur le thème de ’’la culture de sûreté’’.

Selon lui, si la mission assignée à la Haute autorité des aéroports du Sénégal HAAS "est restée constante", la conduite de ses actions reste "régulièrement ponctuée de nouvelles exigences édictées par les risques et les menaces identifiés".

’’Vous conviendrez avec moi que cela demande de la flexibilité et du jugement, mais aussi et surtout beaucoup d’engagement pour garantir le succès’’, a fait valoir colonel Diouf.

De par ses prestations, la haute autorité des aéroports du Sénégal "facilite le développement du trafic aérien" et contribue au développement du tourisme, a indiqué le colonel Diouf.

Il assure que selon divers audits et inspections, "le niveau de sûreté de l’aéroport international Blaise Diagne (AIBD) est jugé très satisfaisant’’.

Cela explique selon lui la confiance manifestée par les opérateurs à l’endroit de l’aviation civile du Sénégal.

Selon le secrétaire général de la Haute autorité des aéroports du Sénégal, la menace "est devenue multiforme, diffuse et actuellement difficile de prendre en compte, parce qu’elle est extrêmement dynamique".

Il affirme que même avec la pandémie de la Covid-19, ses services sont restées sur le même rythme, "parce qu’il y ait un ou cinquante avions à l’aéroport, le niveau de sûreté doit rester le même".

"Nous voulons une sûreté homogène pour nos aéroports et nous ne voulons pas, parce que le trafic est réduit, donner un niveau de sûreté inférieur à ce qu’on a d’habitude", a déclaré le colonel Diouf.

Aussi a-t-il insisté sur "la complexité" des missions de coordination et de mise en œuvre des mesures de sécurité au sein des aéroports, en relation avec les autres entités de la plateforme aéroportuaire.

Cela s’est traduit par des tâches relatives au contrôle de la qualité, notamment aux enquêtes, inspections et vérifications, mais par la formation et la sensibilisation, a-t-il détaillé.

Le SG de la Haute autorité des aéroports du Sénégal a également cité le contrôle d’accès et de délivrance des titres d’accès aux aéroports, "plus particulièrement dans les zones règlementées".

ADE/BK