Le tracé du TER ne va pas impacter la forêt de Mbao (Mountanga Sy)
APS
SENEGAL-TRANSPORT-ENVIRONNEMENT

Le tracé du TER ne va pas impacter la forêt de Mbao (Mountanga Sy)

Dakar, 22 juin (APS) - Le tracé du Train express régional (TER) n’impactera pas la forêt classée de Mbao, a assuré jeudi le directeur général de l’Agence de promotion des investissements et des grands travaux (APIX), Mountaga Sy.

 
‘’Le Petit train de banlieue traverse la forêt de Mbao. Le Train express régional (TER) traversera la forêt de Mbao et l’emprise ferroviaire, c’est-à-dire sur 45 mètres qui appartiennent au foncier du ferroviaire", a précisé M. Sy.

Il s’exprimait au terme d’une visite de terrain avec les journalistes, sur les chantiers de terrassement et d’établissement des pistes carrossables sur un linéaire de 12 km, ainsi qu’à la gare ferroviaire de Diamniadio et à la base des travaux.
 
Il a assuré que sur la forêt de Mbao, le projet du TER ne nécessitera pas "des ouvrages de franchissement". "On reste sur l’emprise ferroviaire initiale, la forêt de Mbao ne sera pas impactée par le TER d’une part et d’autre part, on a fait le choix d’un train électrique’’, a-t-il insisté.

‘’On a anticipé la problématique de l’environnement. Le TER est un projet vert’’, a rassuré Mountaga Sy.
 
Il a souligné la différence entre le projet du TER et celui de l’autoroute à péage dont la quasi-totalité du tracé a été créée de toutes pièces. C’est ce qui explique ainsi l’impact sur la totalité de l’emprise au niveau de la forêt pour ce qui concerne ce dernier projet.

‘’Donc, la forêt de Mbao a été impactée à totalité sur le tracé. Le président Macky Sall a voulu maintenir le tracé actuel de la voie ferrée’’, a-t-il expliqué. 
 
Longue de 36 km, le TER va connecter dans un premier temps le cœur de la capitale à la ville nouvelle de Diamniadio, en pleine expansion. Quelque 113 000 passagers devraient l’emprunter chaque jour, dès 2019.
 
Le nouveau TER va reprendre le tracé du "Petit train de banlieue", une ligne vieillissante.
 
Outre la pose de nouvelles voies électrifiées, le projet englobe l’acquisition d’une quinzaine de rames modernes, la reconstruction de 11 gares et la rénovation des gares de Dakar et Rufisque, classées monuments historiques. 
 
Une fois le projet achevé, le trajet entre ces deux gares ne devrait prendre que 45 minutes, contre près de deux heures aujourd’hui.
 
Le TER desservira également le parc de technologies numériques de Diamniadio, l’Université Amadou Mokhtar Mbow, entre autres. 

BHC/ASG