Le TER et le BRT vont améliorer la mobilité urbaine à Dakar (Secrétaire général)
APS
SENEGAL-TRANSPORT

Le TER et le BRT vont améliorer la mobilité urbaine à Dakar (Secrétaire général)

Dakar, 22 mai(APS) – La mobilité urbaine à Dakar va être améliorée par le projet du Train express régional (TER) et celui de "Bus rapides sur voies réservées" (BRT), a souligné mardi le Secrétaire général du ministère des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, Aubin Jules Sagna.
 
"Le projet du Train express régional (TER) sera complété par le projet de Bus rapides sur voie réservée BRT dont l’appel d’offre international pour la pré-qualification du marché des travaux vient d’être lancé", a dit M. Sagna.
 
Il s’agit de relier Dakar à la ville de Guédiawaye, soit un linéaire de 18,3 kilomètres, a-t-il dit lors du forum sur la politique de mobilité et d’accessibilité durables dans les villes sénégalaises.
 
La Banque mondiale a approuvé en 2017, le Projet pilote de système de bus rapides sur voie réservée à Dakar (BRT).
 
Le but est de réduire de près de moitié la durée des trajets dans les transports publics, entre la préfecture de Guédiawaye et la gare routière de Petersen dans le centre de Dakar (18,3 kms).
 
La région de Dakar, caractérisée par une forte densité urbaine, regroupe l’essentiel des fonctions administratives, politiques, économiques et culturelles du pays, selon le Conseil exécutif des transports urbains de Dakar (CETUD).
 
"En effet, avec 3,63 millions d’habitants aujourd’hui (et une projection de 5 millions d’habitants à l’horizon 2030), Dakar abrite près de 24% de la population totale du pays, 50% de la population urbaine et 70% du parc automobile immatriculé sur une superficie qui équivaut à seulement 0,3 % du territoire national", lit-on sur le site de cette structure.
 
Aubin Jules Sagna est revenu sur les différentes actions entreprises par les pouvoirs publics dans le cadre de l’amélioration de la mobilité urbaine.
 
"Dans les villes secondaires, 585 minibus neufs ont été mis en circulation depuis 2015 dans les capitales régionales suivantes Diourbel, Thiès, Louga, Fatick, Tambacounda, Kolda, Saint-Louis, Kolda, Kaolack et Ziguinchor", a-t-il rappelé.
 
Selon lui, "la période est aussi marquée par l’accélération du renouvellement du parc des cars rapides, Ndiaga Ndiaye qui nous a permis de porter le nombre de minibus à Dakar de 907 en 2011 à 1607 en 2016".
 
"Dakar Dem Dikk a reçu et mis en circulation 475 autobus qui ont renforcé l’offre du transport public à Dakar aussi à l’intérieur du pays et certainement vers les autres pays du continent", a-t-il fait savoir.


DS/OID/ASB