L’ONU et l’ESP travaillent sur un projet de transport écologique durable
APS
SENEGAL-TRANSPORT

L’ONU et l’ESP travaillent sur un projet de transport écologique durable

Dakar, 03 nov (APS) – L’organisation des Nations unies (ONU) et l’Ecole supérieure polytechnique (ESP) de Dakar travaillent à la mise en place d’un projet de transport écologique durable et à faibles émissions au Sénégal, a indiqué vendredi le directeur de l’ESP, Papa Alioune Ndiaye.
 
 
"La signature du Small Scall Funding Agreement (SSFA), contrat de recherche, entre le Programme des Nations unies pour l’Environnement et l’ESP contribue à la réalisation d’un projet de transport écologique durable et à faibles émissions’’, a-t-il dit.

Le professeur Papa Alioune Ndiaye s’exprimait vendredi matin, à l’occasion du lancement officiel de la mission d’étude sur la "Stratégie de mise en place d’un parc de véhicules propres et efficients au Sénégal’’.

Il s’agit d’une étude portant sur les émissions de gaz issues des transports qui sera réalisée par l’Ecole supérieure polytechnique de Dakar, en collaboration avec la Direction des transports routiers (DTR) sur financement du Programme des Nations unies pour l’environnement.

Selon M. Ndiaye, l’objectif global de cet accord est d’amener le Sénégal, à développer des politiques de véhicules plus propres et plus efficients. Pour ce faire, un certain nombre d’activités seront entreprises par les chercheurs affectés au projet, a-t-il renseigné.

Il s’agit notamment de procéder à un inventaire du parc des véhicules au Sénégal et d’établir l’état de l’efficacité énergétique et les tendances au Sénégal. Le travail va aussi consister à identifier des options de politique de véhicules efficaces et appropriés pour le pays afin de formuler des recommandations tenant compte des avis des parties prenantes aux futurs ateliers des restitution, a-t-il ajouté.

A l’en croire, l’achèvement de cette étude constituera sans nul doute une étape de plus dans l’adoption au Sénégal du Global Fuel Economy Initiative (GFEI), Initiative mondiale pour l’économie des carburants. ‘’Cette étude servira aussi d’arguments de taille pour les autorités dans leurs politiques de promotion de systèmes de transports de masses : Bus Rapid Transit (BRT), Train Express Régional (TER) pour ne citer que ceux-ci’’, a souligné le directeur de l’ESP.

MK/ASG