ACTUALITES
    L’augmentation des tarifs des titres de transport fustigée  à Thiès
    APS
    SENEGAL-TRANSPORTS-HUMEUR

    L’augmentation des tarifs des titres de transport fustigée à Thiès

    Thiès, 30 juil (APS) - Des prestataires agréés au service des mines de Thiès ont fustigé, vendredi, la décision jugée unilatérale, selon eux, de la société privée en charge de la confection des titres de transport biométriques, d’ augmenter les tarifs de ces documents.

    ’’Tout d’un coup, hier, nous avons trouvé une affiche indiquant que le tarif de la mutation de la carte grise (avec la plaque d’immatriculation) a été porté de 21.668 francs à 41.000’’ francs CFA, a indiqué à l’ APS, Matar Faye, un de ces prestataires.

    Selon les termes de la même décision en date du mercredi 28 juillet, le prix du permis biométrique, a été porté de 10.000 à 20.000 FCFA. Ce qui, en plus d’un timbre de 10.000, le porte à 30.000 FCFA, a-t-il ajouté.

    Quant aux licences, leur prix est passé de 7.500 à 15.000 FCFA.

    Il regrette le fait que la décision a été prise, ’’sans concertation’’ et ’’sans préparer les populations’’. Aucun communiqué n’a été fait dans ce sens, a-t-il relevé, notant qu’un si-in spontané a été organisé devant le service.

    La conséquence de ces augmentations de tarif, est qu’elles risquent de ’’compliquer les choses’’ entre les prestataires et leurs clients, avec lesquels ils avaient pris des engagements, pour la mutation de leur véhicule, sur la base des prix jusque-là en vigueur.

    Selon lui, les courtiers attendent l’issue d’une réunion des services régionaux des transports qui serait convoquée à Dakar, pour définir la conduite à tenir à partir de lundi.

    Fallou Niang lui aussi facilitateur au service des transports de Thiès a jugé ’’anormale’’ cette décision. ’’Ce matin, personne n’a payé à la caisse’’, a-t-il dit.

     Une dizaine de prestataires agréés officient au service des mines de Thiès. Avec leurs collaborateurs, ils sont estimés à une quarantaine, a dit M. Faye.

    Lancé officiellement le 3 août 2018 par le Chef de l’Etat Macky Sall, avant de démarrer effectivement le 3 septembre à Dakar, le projet de modernisation et de sécurisation des titres de transport en documents biométriques, dénommé CAPP Karange, a démarré à Thiès en début novembre de la même année.

    La confection de ces documents a été confiée à un consortium constitué des sociétés privées Gemalto et Face technologies.

    ADI/AKS