Cinq aéroports régionaux seront réhabilités en 2018 pour 100 milliards (Macky Sall)
APS
SENEGAL-TRANSPORTS-AVIATION

Cinq aéroports régionaux seront réhabilités en 2018 pour 100 milliards (Macky Sall)

Dakar, 7 déc(APS) - La rénovation complète des aéroports régionaux de Saint-Louis, Matam, Ziguinchor, Tambacounda et Kédougou va démarrer en début 2018 pour un coût global de 100 milliards de francs CFA, a annoncé jeudi le président de la République, Macky Sall.
 
"S’agissant en particulier du transport aérien, c’est tout une nouvelle carte du Sénégal, que nous allons redessiner. J’ai le plaisir d’annoncer le démarrage prochain de la rénovation complète de cinq aéroports régionaux : Saint-Louis, Matam, Ziguinchor, Tambacounda et Kédougou", a-t-il dit en inaugurant le nouvel aéroport international Blaise Diagne de Diass (AIBD).

Selon le président Sall, le financement est bouclé pour un "coût global de 100 milliards de francs CFA’’ et "les travaux vont démarrer début 2018".

"Le trafic aérien intérieur doit en effet revivre. C’est une condition essentielle du Sénégal émergent. Pour ce faire, il nous faut une compagnie aérienne nationale qui vole à la hauteur de notre vision. C’est pourquoi, nous avons créé la compagnie Air Sénégal Sa", a soutenu Macky Sall.
 
Le président Sall a promis que la nouvelle compagnie nationale lancera très prochainement ses activités avec ses deux appareils ATR 72-600, livrés pour desservir les pays voisins et les vols domestiques.

Il a ajouté que Air Sénégal SA va acheter deux Airbus 310neo et le contrat sera signé dans quelques jours. "C’est un modèle d’avion de dernière génération, dont la consommation en énergie permettra de gagner en performance, sans parler du confort et de la capacité  qui nous permettront de faire de l’intercontinental", a précisé Macky Sall.

Macky Sall a inauguré l’Aéroport international Blaise Diagne de Diass (AIBD), situé à 50 km de la capitale sénégalaise. 
 
Il était accompagné notamment de ses homologues du Gabon, Ali Bongo Ondimba, de la Gambie, Adama Barrow, et de la Guinée-Bissau José, Mario Vaz, et du Premier ministre de Sao Tomé et principe, Patrice Trovoada. Plusieurs personnalités sénégalaises et étrangères ont aussi assisté à la cérémonie.

Lancés en décembre 2007 par l’ex-président de la République, Abdoulaye Wade, les travaux de l’AIBD avaient enregistré un retard sur les délais impartis. Le chantier a par la suite été repris par la société turque Summa-Limak, fin 2016, après l’arrêt des travaux par la société saoudienne Saudi Bin Laden Group, qui était en désaccord avec l’État du Sénégal.

BHC/ASG/ASB