Vers la signature d’une convention entre la SAPCO et des investisseurs russes
APS
SENEGAL-RUSSIE-TOURISME

Vers la signature d’une convention entre la SAPCO et des investisseurs russes

Dakar, 9 juil (APS) – La Société d’aménagement et de promotion des côtes et zones touristiques du Sénégal (SAPCO) prépare la signature d’un accord de partenariat avec des investisseurs de neuf Etats membres de l’ex-URSS, a annoncé à l’APS la responsable de son bureau d’information, Bernadette Guèye.

"Nous avons effectivement rencontré des autorités et partenaires russes. Je peux citer le Comité exécutif des investisseurs de la CEI (une organisation de neuf Etats membres de l’ex-URSS, Ndlr) et d’autres partenaires privés, qui ont éprouvé un intérêt manifeste pour les projets de la SAPCO, notamment à Pointe Sarène et Mbodiène", a dit Mme Guèye.
 
"Nous en sommes à une phase de suivi et de concrétisation des négociations économiques et touristiques. Dans ce sens, une convention est en train d’être ficelée pour faciliter les voies de collaboration entre nos deux pays", a-t-elle dit, de retour d’un voyage en Russie.
 
La SAPCO, chargée de la construction d’importantes infrastructures hôtelières, notamment à Pointe Sarène et Mbodiène (département de Mbour), a envoyé une mission en Russie, en vue de la promotion de l’offre touristique sénégalaise, à l’occasion la participation du Sénégal à la Coupe du monde 2018 de football organisée par ce pays.
 
Bernadette Guèye dit avoir rencontré des investisseurs russes, avec ses collègues.
 
"Il y a, en plus des raisons relevant du patriotisme, celles qui sont d’ordre promotionnel, pour mieux faire connaître la destination Sénégal. Et le plus important pour la SAPCO était de découvrir le potentiel touristique russe, surtout en matière d’investissement", a-t-elle expliqué.
 
"La Russie ne peut plus être isolée de notre politique de développement", a ajouté Mme Guèye, parlant des perspectives de la coopération touristique entre les deux parties.
 
"La question qui est très souvent posée, c’est celle de la distance entre le Sénégal et la Russie, ce qui pourrait être un facteur de blocage. C’est pourquoi rétablir la liaison aérienne Dakar-Moscou est devenue une urgente nécessité, pour faciliter la réalisation des projets entrepris", a-t-elle souligné.

SD/ESF/PON