Les recettes touristiques sont passées de 342 milliards   à 430 milliards FCFA en 3 ans (PM)
APS
SENEGAL-GOUVERNEMENT-DECLARATION-TOURISME

Les recettes touristiques sont passées de 342 milliards à 430 milliards FCFA en 3 ans (PM)

Dakar, 5 déc(APS) - Le nombre d’établissements touristiques a connu une "hausse de 7%’’ entre 2014 et 2016 avec des recettes qui sont passées de 342 milliards FCFA à 430 milliards FCFA sur la même période , a révélé mardi le Premier ministre Mahammed Dionne.
 
‘’Retenue comme un des leviers essentiels de la croissance économique et de la création d’emplois, l’industrie touristique a entamé son redressement. Au cours de ces trois dernières années, ce secteur a enregistré une hausse de 7% du nombre d’établissements entre 2014 et 2016, de 22 % des capacitéS en lits‘’, a-t-il dit.

S’exprimant devant les députés lors de sa Déclaration de politique générale (DPG), le Premier ministre a indiqué que les entrées de touristes sont estimées sur la même période à 1,2 millions. Dans le même temps, il a été noté une ‘’ hausse de 26% des recettes touristiques, passées de 342 milliards FCFA en 2014 à 430 milliards FCFA en 2016’’.

‘’Notre objectif est de consolider la progression observée auprès des marchés émetteurs, à court et à moyen terme, et d’annihiler la saisonnalité de l’activité touristique par une offre diversifiée et de qualité, avec la mise en exergue de nouveaux produits. Notre cible est d’atteindre 1,5 million de touristes en 2018 et 3 millions de touristes en 2023’’, a-fait savoir.

Selon Mahammed Dionne, cet objectif est bien à la portée du Sénégal , parce que les performances actuelles découlent de "mesures fortes relatives à la baisse des redevances aéroportuaires, à l’érection de la Casamance en Zone touristique spéciale d’intérêt national et à la baisse de la TVA à 10% pour le secteur, en sus de nos atouts en termes de stabilité politique’’.

‘’Le renforcement du réseau d’infrastructures aéroportuaires et terrestres, combiné à nos atouts aux plans culturel et naturel ainsi que notre positionnement géographique stratégique devrait stimuler davantage l’activité touristique’’, a poursuivi le Premier ministre.
 
Il a ajouté que le secteur touristique continuera de ‘’bénéficier d’un soutien accru, par la consolidation du crédit hôtelier, l’accélération des opérations d’aménagement des nouveaux sites et une promotion plus active vers les marchés émetteurs’’.
 
‘’A cet effet, le projet d’aménagement et de restauration des plages de Saly d’un coût de plus de 35 milliards de FCFA, sera lancé avant la fin de l’année 2017, pour rehausser le potentiel de ce site’’, a annoncé le chef du gouvernement.

BHC/ASG