L’Ile Maurice offre des bourses de formation en hôtellerie (Premier ministre adjoint)
APS
SENEGAL-ILEMAURICE-TOURISME-COOPERATION

L’Ile Maurice offre des bourses de formation en hôtellerie (Premier ministre adjoint)


Saly-Portudal (Mbour), 28 août (APS) – L’Ile Maurice a décidé d’offrir aux sénégalais des bourses de formation dans les filières du tourisme et de hôtellerie a annoncé, samedi àn Saly-Portudal (Mbour), son Premier ministre adjoint et ministre du Tourisme et des Communications extérieures, Charles Gaëtan Xavier-Luc Duval.
 
 


"Nous avons chez nous, une école hôtelière qui marche correctement. Nous sommes également disposés à offrir au Sénégal des formations à des employés d’hôtel pour qu’ils viennent chez nous travailler dans de grands établissements hôteliers et y obtenir une formation sur le tas qui est nécessaire", a dit M. Duval.

Le Premier ministre adjoint mauricien avait terminé sa visite des sites toutistiques de Saly-Portudal et de Pointe Sarène par une séance de travail avec les responsables de la Société d’aménagement et de promotion des zones et côtes touristiques du Sénégal (SAPCO).

Selui lui, le projet touristique du Sénégal décliné par la SAPCO est "un produit très viable et très rentable" qui va permettre de créer beaucoup d’emplois et de revenus et contribuer à créer aussi des richesses dans les zones ciblées.

L’officiel mauricien a fait savoir "qu’aujourd’hui, les touristes cherchent une certaine qualité dans les produits qui leur sont proposés".


Pour sa part, le directeur général de la SAPCO, Bocar Ly qui a salué la visite de Premier ministre adjoint mauricien a souligné que sa profiterait bien de "l’expérience d’un pays de l’océan indien pour le développer le tourisme sénégalais".


"Nous sommes conscients aujourd’hui de tout le travail nécessaire que nous devons faire pour booster ce secteur aussi important pour notre économie. D’autant plus que l’Ile Maurice constitue une destination modèle pour le Sénégal. Nous profiterons de l’occasion pour tirer le maximum d’expériences et d’opportunités", a dit M. Ly.


"Nous travaillons pour améliorer le produit balnéaire au niveau de Saly-Portudal qui constitue la première station balnéaire en Afrique subsaharienne", a indiqué Bocar Ly, ajoutant que "le Sénégal a un réel besoin d’un tourisme dynamique".


Selon le DG de la SAPCO, "le tourisme d’affaires se porte bien au Sénégal". "Le problème se trouve plutôt au niveau du tourisme de loisirs et la SAPCO est en train de travailler à son amélioration", a-t-il ajouté.

ADE/PON