L’Ile Maurice disposée à collaborer avec le Sénégal dans le domaine touristique (Premier ministre adjoint)
APS
SENEGAL-ILEMAURICE-TOURISME

L’Ile Maurice disposée à collaborer avec le Sénégal dans le domaine touristique (Premier ministre adjoint)



Saly-Portudal (Mbour), 28 août (APS) – Le Premier ministre adjoint, ministre du Tourisme et des Communications extérieures de l’Ile Maurice, Charles Gaëtan Xavier-Luc Duval a dit, samedi à Saly-Portudal (Mbour), la disponibilité de son pays à aider le Sénégal à développer son industrie touristique.


"Nous pensons que le Sénégal a tous les atouts voulus pour attirer des touristes de qualité, surtout dans un contexte international marqué par l’insécurité dans plusieurs pays du monde", a dit l’officiel mauricien en visite aux stations touristiques de Saly-Portudal et à Pointe-Sarène.


L’Honorable Charles Gaëtan Xavier-Luc Duval qui a eu une séance de travail avec les responsables de la Société d’aménagement et de promotion des zones et côtes touristiques du Sénégal (SAPCO) a estimé que "ce sera avec un grand plaisir que le gouvernement mauricien va collaborer avec celui du Sénégal pour améliorer l’attractivité de ses sites touristiques et, en même temps, l’aider à trouver des investisseurs qui vont venir construire des hôtels et améliorer les sites touristiques de grande qualité".

"Nous sommes à la disposition du Sénégal...", a indiqué M. Duval, informant que le ministre sénégalais du Tourisme et des Transports aériens, Maïmouna Ndoye Seck effectuera chez lui dans les prochaines semaines une visite de travail sur un schéma de développement.

Toutefois, M. Duval est d’avis que "même si l’Ile Maurice est disposée à soutenir le Sénégal surtout dans le domaine du tourisme, il faut mettre en place des infrastructures de base qui vont pouvoir attirer les investisseurs".

"Nous sommes dans le domaine du tourisme de qualité, qui coûte cher. Les infrastructures aussi coûtent chères, mais elles doivent être d’un niveau apte à pouvoir attirer des touristes modernes qui veulent venir dans le confort, la paix et la sécurité et pouvoir aussi profiter d’un environnement propre et sain. Nous allons y travailler ensemble pour que ça puisse se faire dans les meilleures conditions", a-t-il indiqué.


Selon lui, "pour accompagner le Sénégal à développer son tourisme, il faut d’abord améliorer la zone touristique de Saly-Portudal à la Somone où il y a, certes, beaucoup d’investissements mais que d’autres choses sont à faire pour qu’elle soit encore meilleure et beaucoup plus attractive pour les touristes".


"L’autre chose à faire c’est de trouver les fonds nécessaires. Ces fonds existent à travers le monde, mais il suffit tout simplement de créer les conditions, qu’elles soient fiscales, juridiques et autres qui permettent à un investisseur de retrouver son capital et de faire un profit correct", a souligné le Premier ministre adjoint mauricien.


 


ADE/PON