Coronavirus : l’Etat invité à soutenir le tourisme et l’hôtellerie
APS
SENEGAL-ECONOMIE-SANTE

Coronavirus : l’Etat invité à soutenir le tourisme et l’hôtellerie

Dakar, 18 mars (APS) – Le président de la Fédération des organisations patronales et des industries touristiques au Sénégal (FOPITS), Mamadou Racine Sy, a invité mercredi l’Etat à penser au sauvetage du tourisme et de l’hôtellerie, après que le Sénégal a suspendu ses liaisons aériennes avec certains pays d’Europe et du Maghreb.

 
‘’Il faut que l’Etat prenne des mesures d’accompagnement, le report des échéances fiscales par exemple, ou l’intervention de l’Etat auprès des banques, afin qu’elles accordent un moratoire aux entreprises hôtelières et touristiques qui ont des prêts’’, a dit M. Sy.
 
Il intervenait à une rencontre de la FOPITS sur l’impact de la pandémie de coronavirus sur le touristime et l’hôtellerie au Sénégal.
 
M. Sy espère que certaines mesures de l’Etat, dont ‘’le report des échéances fiscales’’, vont permettre de ‘’sauver’’ l’industrie touristique et hôtelière, dans un contexte où le Sénégal a suspendu ses liaisons aériennes avec la France, l’Espagne, la Belgique, l’Italie, le Portugal, l’Algérie et la Tunisie.
 
Cette mesure prise pour une durée d’un mois, afin d’anéantir les risques de propagation de la maladie à coronavirus, peut entraîner une réduction des effectifs de touristes qui arrivent au Sénégal, selon le président de la FOPITS.
 
Mamadou Racine Sy a évoqué ‘’la nécessité de prendre immédiatement des mesures de sauvegarde pour éviter la faillite de l’industrie hôtelière et touristique’’ sénégalaise.
 
Le tourisme et l’hôtellerie sont déjà dans ‘’une situation de survie, face aux durcissements des mesures prises contre le coronavirus’’, a souligné M. Sy.
 
‘’La situation est extrêmement grave et exige des mesures énergiques. S’il n’y a plus d’avions [qui viennent au Sénégal], il est évident qu’il n’y aura plus de touristes. Et dans ce cas, les hôtels seront obligés de fermer leurs portes’’, a-t-il prévenu.
 
‘’C’est une impossibilité absolue pour un hôtel de garder des agents (…) sans avoir des clients’’, a ajouté M. Sy, qui demande à l’Etat de ‘’soutenir la trésorerie des entreprises du secteur du tourisme et de l’hôtellerie pour éviter le pire’’.
 
Il déplore la ‘’série d’annulations de réservations d’hôtels depuis la suspension des liaisons aériennes avec cinq pays européens dont la France, qui est la principale clientèle du Sénégal’’. 
 
‘’C’est le secteur (le tourisme et l’hôtellerie) le plus touché. Nous souffrons de la panne de nos activités. Toutes les rencontres sont annulées. Nos hôtels seront bientôt des endroits fantômes’’, a averti Mamadou Racine Sy.
 
‘’La situation est très grave et il faudra s’attendre, qu’on le veuille ou pas, aux conséquences sociales, à savoir le chômage technique total ou partiel’’, a-t-il ajouté.

DS/ESF