Vers la transformation de Postefinances en banque postale (ministre)
APS
SENEGAL-TECHNOLOGIE-FINANCES

Vers la transformation de Postefinances en banque postale (ministre)

Saly-Portudal (Mbour), 3 juil (APS) – Les autorités sénégalaises sont en train de travailler à la transformation institutionnelle de Postefinances, une filiale de la Société nationale La Poste, en banque, a appris l’APS du ministre de l’Economie numérique et des Télécommunications, Yankhoba Diattara.
 
’’Dans le cadre du projet de la Banque centrale relatif au développement de l’interbancarité, des services monétiques et de paiements basés sur les nouvelles technologies, le gouvernement du Sénégal a pris de nouvelles orientations en vue de procéder à la transformation institutionnelle de Postefinances en une banque postale’’, a-t-il notamment dit.
 
Cette mesure permettra, selon lui, d’’’accroître’’ le taux de bancarisation des populations, de renforcer la collecte de l’épargne domestique à destination de l’investissement, et offrir un support de consolidation des activités des institutions financières mutualistes.
 
M. Diattara présidait samedi, à Saly-Portudal (Mbout, ouest), le démarrage d’un atelier de renforcement de capacités des parlementaires sur les enjeux de la gouvernance monétique sur le thème : ‘’Moderniser et adapter La Poste à l’ère du numérique’’.
 
La rencontre est organisée par la commission culture et communication de l’Assemblée nationale, en partenariat avec l’Observatoire de suivi des indicateurs de développement économique en Afrique (OSIDEA), avec le soutien de la Caisse des dépôts et consignations (CDC), l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP) et la SN La Poste.
 
Avec cette transformation institutionnelle, le groupe La Poste pourra ainsi consolider sa part de marché global par un enrichissement de sa gamme de produits et services, et un renforcement de sa force de vente, a estimé M. Diattara qui relève que le secteur postal est aujourd’hui frappé de plein fouet par la vitesse technologique. 
 
’’Le dynamisme du secteur du numérique et son évolution ont relégué au second plan, pour ne pas dire éradiqué, plusieurs activités jusque-là dédiées au secteur postal. Chaque jour, de nouvelles technologies apparaissent et de nouveaux concurrents investissent le marché du secteur postal’’, a-t-il souligné.
 
D’après lui, les nouvelles méthodes de transactions, les nouveaux dispositifs d’échanges et les nouveaux concurrents portent ’’gravement atteinte’’ au cœur de métier de la SN La Poste. 

’’A cela s’ajoute le fait que le secteur est aussi confronté au défi d’assurer sa mission universelle qui consiste à offrir aux populations un service de qualité à moindre coût’’, a poursuivi Diattara.
 
’’Néanmoins, elle parvient à résister à cette conjoncture grâce aux importants efforts de modernisation qui sont consentis par le gouvernement. Tout de même, la SN La Poste doit se repenser pour mieux servir ses clients partout où ils se trouvent sur le territoire’’, a fait noter le ministre de l’Economie numérique et des Télécommunications.
 
ADE/OID