Vers l’adoption du code des communications électroniques (ministre)
APS
SENEGAL-TELECOMMUNICATIONS

Vers l’adoption du code des communications électroniques (ministre)

Dakar, 27 avr (APS) - Le ministre de la Communication, des Télécommunications, des Postes et de l’Economie numérique, Abdoulaye Bibi Baldé a promis, vendredi à Dakar, de prendre "les dispositions nécessaires" pour l’adoption du code des communications électroniques.
 
"Nous allons prendre les dispositions nécessaires pour l’adoption du code des communications électroniques et de tous les décrets d’applications dans les meilleurs délais", a souligné Abdoulaye Bibi Baldé.
 
Le ministre s’exprimait lors de l’atelier de validation de la revue annuelle de son département.
 
"Le chef de l’Etat a donné l’instruction depuis deux semaines pour une mise en sécurité des systèmes d’information à travers le renforcement des capacités et une sensibilisation des autorités sur la cyber sécurité, la protection des enfants en ligne et des infrastructures publiques", a dit M. Baldé.
 
Il a indiqué que "la diffusion du numérique dans les secteurs prioritaires sera accélérée avec la redynamisation du cadre de concertation des points focaux TIC des départements ministériels pour une meilleure collaboration dans la mise en œuvre de projets des secteurs ciblés avec l’appui de nos partenaires techniques et financiers".
 
Parlant du secteur de la Communication, Abdoulaye Bibi Baldé a laissé entendre que "les textes pour les décrets d’application du code de la presse seront finalisés en juin pour un encadrement plus efficace de la presse".
 
Concernant l’économie numérique, le ministre a annoncé que ses services vont "accélérer la mise en œuvre de la stratégie 20-25 et rendre effective la mise en place du conseil national du numérique".
 
Abdoulaye Bibi Baldé a, en outre, rappelé le démarrage prochain de la construction du parc des technologies numériques. 
 
Selon lui, "tout cela montre les efforts consentis par l’Etat pour un développement des télécommunications au grand bénéfice des populations sénégalaises".

NLC/PON