Startimes travaille à réunir toutes les conditions pour relancer ses activités (responsable )
APS
SENEGAL-CHINE-MEDIAS-COOPERATION

Startimes travaille à réunir toutes les conditions pour relancer ses activités (responsable )

De l’envoyé spécial de l’APS : Birane Hady Cissé
 
Beijing, 23 août (APS) - L’opérateur de télévision numérique chinois, Startimes, veut "réunir toutes les conditions" pour le lancement effectif de ses activités sur le territoire sénégalais, selon David Courbe, membre de son service des relations publiques et du marketing.
 
"Nous sommes au Sénégal depuis un an, avec la signature d’un protocole avec la Ligue sénégalaise de football professionnel (LSFP). Nous travaillons pour réunir toutes les conditions pour le lancement effectif [de nos activités] sur le territoire sénégalais dans les mois à venir", a-t-il dit.
 
David Courbe s’entretenait, vendredi, avec l’APS, en marge d’une visite d’une trentaine de journalistes africains au siège de startimes à Beijing (Chine).
 
Startimes a signé, en octobre 2018, un contrat de sponsoring avec la Ligue sénégalaise de football professionnel. Mais le déploiement de ses activités a été retardé par un différend avec le groupe EXCAF, l’opérateur de la Télévision numérique terrestre (TNT), pour concurrence.
 
"Nous sommes en train de régulariser toutes les questions réglementaires. Nous sommes en cours de règlement des problèmes au niveau des autorités ", a dit le membre du service des relations publiques et du marketing de Startimes.
 
Selon lui, l’opérateur de réseau et fournisseur de contenu audiovisuel chinois "n’a pas vraiment de problèmes" avec EXCAF.
 
"EXCAF a une licence TNT. Nous, nous sommes sur la télévision par satellite. Nous ne sommes pas des concurrents directs d’EXCAF", a-t-il expliqué, assurant que "Startimes reste et demeure au Sénégal".
 
"Après avoir réglé tous les problèmes, nous allons relancer notre activité au Sénégal et proposer nos bouquets aux Sénégalais", a poursuivi David Courbe.
 
Il a annoncé l’achèvement de la première phase d’accès à la télévision par satellite dans 300 villages sénégalais. 
 


BHC/OID/ASB