Les Africains préparent à Dakar la Conférence mondiale des radiocommunications 2019
APS
SENEGAL-AFRIQUE-TELECOMS

Les Africains préparent à Dakar la Conférence mondiale des radiocommunications 2019

Dakar, 11 sept (APS) - Les autorités et institutions en charge de la gestion et du management du spectre de l’Afrique prennent part, depuis lundi matin à Dakar, à la deuxième réunion de l’Union africaine des télécommunications (UAT), préparatoire à la Conférence mondiale des radiocommunications prévue en 2019 (CMR-19).
 
‘’Cette rencontre internationale entre dans le cadre de ce qu’il convient d’appeler la CMR-19. Elle devra permettre aux Etats africains d’avoir une position commune à défendre lors de cette grande rencontre internationale qui se chargera de fixer les nouvelles règles de gestion des fréquences’’, a déclaré le directeur général de l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP), Abdou Karim Sall.
 
Cette deuxième réunion du Groupe Afrique permettra de ‘’négocier et d’examiner la gestion du spectre des fréquences radioélectriques et des orbites de satellites à l’échelle mondiale’’, a ajouté M. Sall, qui a exprimé toute sa gratitude pour le choix porté sur Dakar pour abriter cette réunion préparatoire. 
 
Le directeur général de l’ARTP a par ailleurs souligné que les orientations qui seront adoptées à l’issue de cette réunion de Dakar, ‘’constitueront les bases d’une discussion solide entre Africains, pour une contribution de qualité à la Conférence mondiale des radiocommunications de 2019’’.
 
Le secrétaire général de l’Union africaine des télécommunications (UAT), Abdou Karim Soumaila, a pour sa part invité les Etats africains à soutenir la candidature de l’Egypte pour que la CMR-19 se tienne pour la première fois en terre africaine. ‘’Je sais qu’il y a une circulaire qui demande aux Etats membres de donner leur avis pour que l’Egypte puisse abriter la CMR-19’’, a-t-il signalé.
 
‘’Les conférences mondiales des radiocommunications (CMR) ont lieu tous les trois ou quatre ans’’, rappelle-t-on
 
Elles ont pour tâche ‘’d’examiner et, s’il ya lieu, de réviser le règlement des télécommunications […] régissant l’utilisation du spectre des fréquences radioélectriques et des orbites des satellites géostationnaires et non géostationnaires’’. Cette précision est de Modou Mamoune Ngom, représentant du ministre des Télécommunications, des Postes et de l’Economie numérique.
 
La dernière Conférence mondiale des radiocommunications (CMR-15) s’était tenue à Genève (en Suisse), du 2 au 27 novembre 2015. La CMR-19 est prévue du 28 octobre au 22 novembre 2019, "probablement en terre africaine", a souhaité le secrétaire général de l’UAT, Abdou Karim Soumaila.

SMD/ASG