OPTIC souhaite un assouplissement des conditions d’accès des fournisseurs Internet au marché sénégalais
APS
SENEGAL-TIC-LEGISLATION

OPTIC souhaite un assouplissement des conditions d’accès des fournisseurs Internet au marché sénégalais

Dakar, 21 fév (APS) - L’Organisation des professionnels des technologies de l’information et de la communication au Sénégal (OPTIC) souhaite un assouplissement des conditions d’éligibilité des fournisseurs d’accès Internet (FAI) aux termes duquel ces derniers seraient soumis à un régime d’autorisation et non de licence.
 
"Ce qu’on demande à l’Etat c’est que ces trois FAI soient basculés sous le régime d’autorisation et qu’on ne leur demande pas un seul franc pour ce qui concerne le ticket d’entrée pour la licence", a dit le président d’ OPTIC, Antoine Ngom, en marge de l’ouverture du Salon international des professionnels de l’économie numérique (SIPEN) en Afrique. 
 
Selon M. Ngom, le régime d’autorisation est plus simple pour les entreprises nationales et les avantage encore plus.
 
L’Etat du Sénégal a attribué trois licences d’accès internet à trois fournisseurs, notamment Waaw Sa, Africa access et Arc informatique, tous des sociétés de droit sénégalais pour un montant de 950 millions de FCFA. 
 
Selon le directeur général de l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP), Abdou Karim Sall, ces nouveaux FAI vont disposer d’une licence et auront des ressources en fréquences pour déployer les réseaux Internet à travers le pays, ce dont étaient privés les premiers.
 
"C’est bien que trois opérateurs aient été choisis mais le hic c’est le régime à travers lequel ces FAI ont été choisis", a souligné Antoine Ngom qui note que "l’apport minimum" indiqué pour l’appel d’offre était de 100 millions de FCFA.
 
"Nos entreprises n’ont pas 100 millions à mettre dans une licence car on veut une démocratisation de l’accès à Internet", a dit le président de OPTIC.
 

MF/BK/MKB