Economie numérique : les acteurs veulent porter 15 % du PIB
APS
SENEGAL-ECONOMIE

Economie numérique : les acteurs veulent porter 15 % du PIB

Dakar, 21 fev (APS) – Grâce à la stratégie "Sénégal numérique 2016-2025", la contribution de l’économie numérique au produit intérieur brut (BIP) du Sénégal, de 10 % actuellement, peut s’élever à 15 %, a assuré mardi le président de l’Organisation des professionnels des technologies de l’information et de la communication (OPTIC), Antoine Ngom. 


"Le numérique a une position très forte au Sénégal, avec une contribution au PIB de 10 %. Avec ce nouveau plan stratégique, nous pouvons facilement aller à 15 %. On va, main dans la main, œuvrer à la réalisation de ce plan", a dit M. Ngom en marge de l’ouverture de la deuxième édition du Salon international des professionnels de l’économie numérique en Afrique (SIPEN). 

"On a toujours eu des atouts dans le domaine du numérique (…) On a juste besoin d’un écosystème favorable pour que des champions puissent éclore", a-t-il souligné.

Selon Antoine Ngom, le Sénégal est l’un des plus grands exportateurs de produits dans le domaine des services numériques. 

Les besoins de financement de la stratégie "Sénégal numérique 2016-2025", de l’ordre de 1.365 milliards de francs CFA, doivent être supportés à 73 % par le secteur privé, a-t-il indiqué.

"Nous sommes des entrepreneurs responsables (…) Nous comptons respecter nos engagements", a assuré M. Ngom en parlant au nom des opérateurs privés de l’économie numérique, en présence du Premier ministre Mahammed Dionne.
 
S’exprimant à l’ouverture du salon numérique organisé dans le cadre des "Assises de l’entreprise", une initiative du Conseil national du patronat (CNP), le chef du gouvernement a appelé l’OPTIC, qui est membre de cette organisation patronale, à "travailler à davantage de partenariats" capables de développer cette branche économique.
 
Le deuxième SIPEN va durer deux jours. Les travaux vont porter sur le thème : "Le numérique, vecteur de développement et d’intégration économique et social".

MF/ESF