Pour l’interconnexion des systemes informatiques douaniers de l’espace UEMOA
APS
SENEGAL-ECONOMIE-TELECOMS

Pour l’interconnexion des systemes informatiques douaniers de l’espace UEMOA

Dakar, 20 avr (APS) - La facilitation des échanges et la sécurisation des données passe par un processus d’intégration des administrations douanières des pays membres de l’UEMOA à travers l’interconnexion de leurs systèmes informatiques a souligné, jeudi, Pape Ousmane Guèye, directeur général de la douane .


"Ce qui nous intéresse (…), c’est la facilitation des échanges de données sûres sur le commerce transfrontalier, sur le transit, pour une meilleure traçabilité afin de connaître, à la fin de chaque exercice, le volume d’échange" a-t-il dit.

Invité de la rédaction de l’APS, M. Guèye a assuré que les experts se réunissent régulièrement et "sont en train de travailler pour que les pays comme le Sénégal, la Côte d’Ivoire, le Mali et le Burkina soient intégrés dans le cadre d’une plateforme".

Il a cependant rappelé que "chaque pays prend en charge son propre système", précisant qu’"il n’y a pas encore de ligne de crédit dédiée de la Communauté des Etats d’Afrique de l’Ouest pour financer une intégration ou la création d’un système global".

"Il faut pour la mise en oeuvre de ce projet que chaque pays membre soit au préalable informatisé, ce qui n’est pas encore le cas pour certains pays" a fait remarquer Pape Ousmane Guèye.

Aujourd’hui, a-t-il soutenu, "en terme d’informatisation des systèmes douaniers, le Sénégal et la Côte d’Ivoire sont au niveau le plus élevé".

"Il y a des pays qui viennent de commencer leur informatisation, il faut d’abord les aider à s’équiper, à former des cadres et à aller vers l’intégration du système" a-t-il relevé.

MF/PON