La Poste, vecteur de l’inclusion financière (officiel)
APS
SENEGAL-TECHNOLOGIE-FINANCES

La Poste, vecteur de l’inclusion financière (officiel)

Saly-Portudal (Mbour), 4 juil (APS) – La Poste constitue un vecteur pour la mise en oeuvre de la stratégie d’inclusion financière, a estimé le ministre de l’Economie numérique et des Télécommunications, Yankhoba Diattara.

’’Il est clair que le groupe La Poste constitue un vecteur irremplaçable pour la mise en œuvre de cette stratégie d’accès des populations défavorisées et vivant en milieu rural ou périurbain aux services financiers de base’’, a indiqué Yankhoba Diattara,
 
M. Diattara s’exprimait, samedi, à Saly-Portudal (Mbout, ouest), à l’atelier de renforcement de capacités des parlementaires sur les enjeux de la gouvernance monétique sur le thème : ‘’Moderniser et adapter La Poste à l’ère du numérique’’.
 
 
Il a précisé que cet atelier permettra aux participants de trouver des orientations visant à procéder à la modernisation et à l’adaptation de la SN La Poste à l’ère du numérique.
 
 
L’inclusion financière, un défi urgent à relever, est au cœur des préoccupations des pouvoirs publics, a affirmé le ministre.
 
’’L’inclusion financière est aujourd’hui au cœur des préoccupations des pouvoirs publics, dans tous les pays du monde, et le Sénégal n’est pas en reste, car c’est un défi urgent à relever’’, a-t-il déclaré.
 
A l’en croire, les stratégies d’inclusion financière ne sont pas un effet de mode mais une ‘’réponse cruciale’’ face aux difficultés qu’éprouvent certaines couches de la population à accéder à des services financiers, adaptés à leurs besoins et à leur niveau.
 
Leur mission de parlementaire et les prérogatives qui y sont rattachées permettront aux députés de saisir les enjeux et perspectives de développement de cette société nationale et d’en faire une priorité de leurs actions, a ajouté le ministre.
 
Selon lui, ’’le président Macky Sall a accordé une place prépondérante au numérique dans vision pour la croissance économique et sociale du pays’’.

Le gouvernement, a t-il relevé, a adopté, en 2016, sa stratégie de développement du numérique dénommée ’’Sénégal numérique 2025’’, communément appelé SN2025, pour ’’servir de catalyseur à la modernisation de l’économie et à l’amélioration de la compétitivité’’.
 
Cette stratégie a l’ambition, selon Diattara, d’accélérer la transformation digitale du pays à l’horizon 2025 afin de positionner et de maintenir le leadership du Sénégal dans le cercle restreint des pays les plus innovants en Afrique.
 
ADE/OID