L’intranet administratif a permis à l’Etat d’éviter les coûts de connexion ‘’énormes’’ des opérateurs privés (DG ADIE)
APS
SENEGAL-TELECOMS-NUMERIQUE

L’intranet administratif a permis à l’Etat d’éviter les coûts de connexion ‘’énormes’’ des opérateurs privés (DG ADIE)


Kaolack, 18 août (APS) - Le directeur général de l’Agence de l’informatique de l’Etat (ADIE), Cheikh Bakhoum, a déclaré, jeudi, à Kaolack, que l’introduction de l’intranet administratif de manière gratuite a permis à l’Etat du Sénégal d’éviter les coûts ‘’énormes’’ appliqués par les opérateurs privés de téléphonie pour les mêmes services.

‘’L’intranet administratif offert gratuitement par l’ADIE permet à l’Etat d’éviter les coûts énormes de connexion des opérateurs privés, si on devait payer cette connectivité aux opérateurs et surtout pour avoir cette qualité de service que propose l’intranet à travers les fibres optiques’’, a-t-il souligné.



M. Bakhoum s’entretenait avec journalistes à l’issue de séances
de travail tenues avec des autorités administratives de Kaolack, dans le cadre d’une tournée nationale initiée par l’ADIE.


Selon lui, ‘’ contrairement à ce qu’on dit, la connectivité avec de
la fibre optique permet d’échanger de manière instantanée les données de l’Etat, des régions vers le niveau central, mais
également sur internet à une qualité supérieure que les antennes relais’’.

Il a déploré le fait que ‘’les opérateurs privés de téléphonie ne sont présents quasiment que dans les grandes villes" et "rarement dans tous les villages.’’ Pour cette raison, il a souligné que l’Etat à l’obligation d’amener cette connectivité haut débit proposée à travers son intranet administratif grâce à la fibre optique dans le cadre du projet ‘’large bande’’, un projet de désenclavement numérique du Sénégal’’.



Il a annoncé d’autres services qui seront dévoilés pour rapprocher davantage le citoyen des services de l’Etat et pour que le Sénégal soit un hub numérique et un pays où on pourra avoir de la connexion haut débit partout. 


Le DG de l’ADIE s’est félicité des efforts déjà consentis par l’Etat pour améliorer la connectivité de l’administration grâce à l’intranet administratif. ‘’Aujourd’hui, les gouverneurs de région, à chaque fois qu’ils veulent parler avec leur ministère de tutelle, ils peuvent le faire à partir de leurs bureaux par vidéoconférence ’’, a-t-il cité en guise d’exemple.



Le constat après les étapes de Thiès et Diourbel, dit-il, est que l’administration utilise, pour la majeure partie, la connectivité offerte gratuitement par l’ADIE pour exécuter des tâches ’’.

AB/ASG