Le taux de pénétration de l’Internet au Sénégal gagne 2,52 points entre avril et juin (rapport)
APS
SENEGAL–TELECOMMUNICATIONS

Le taux de pénétration de l’Internet au Sénégal gagne 2,52 points entre avril et juin (rapport)

Dakar, 24 oct (APS) – Le taux de pénétration de l’Internet a connu une hausse de 2,52% au Sénégal, durant le deuxième trimestre de 2017, selon le dernier rapport trimestriel de l’Observatoire du marché des télécommunications, dont l’APS a obtenu une copie.


"Le taux de pénétration de l’Internet au Sénégal s’établit à 60,58%, contre 58,06% au trimestre précédent, soit une hausse de 2,52 points", est-il écrit dans le rapport reçu de l’Agence de régulation des télécommunications et des postes (ARTP). 
 
Les parts de marché des opérateurs intervenant dans la fourniture de services Internet ont augmenté pour Orange, mais elles ont baissé pour Tigo et Expresso.
 
Au cours du trimestre avril-mai-juin, l’opérateur Orange détenait 66,84% des parts de marché de l’Internet, contre 24,83% pour Tigo et 8,33% pour Expresso. 
 
"Orange a obtenu (…) 1,37 point de parts de marché, par contre Tigo a perdu 0,99 point de ses parts, et Expresso 0,38 point de ses parts de marché", affirme l’Observatoire du marché des télécommunications. 
 
Il précise que l’opérateur Orange intervient dans tous les segments de marché, tandis que Tigo et Expresso n’interviennent que dans le marché de l’Internet mobile (2G/3G).
 
Le parc des lignes Internet a connu une hausse de 4,3%, soit 8.965.676 lignes au deuxième trimestre de l’année 2017, contrairement au trimestre précédent, où il était à 8.592.990. 

Selon le rapport, cette évolution est soutenue par le parc des utilisateurs de l’Internet mobile 2G/3G, qui représente 96,81% du parc des lignes Internet. 
 
La répartition du parc Internet varie par types d’accès, précise le document. "Le segment +Internet mobile hors clés+ représente 96,81% du parc total en hausse de 0,17 point par rapport au trimestre précédent", indique le rapport.
 
"La part du parc +clés Internet+ est en baisse de 0,14 point. Les parts des segments du +fixe haut débit+ (ADSL) et +bas débit+ restent faibles et représentent respectivement 1,18% et 0,21% du parc Internet total", poursuit la même source.
 
Le parc Internet mobile représentait 98,61% du parc Internet global en fin juin 2017, soit une hausse de 0,03 point par rapport au trimestre précédent. 
 
Le parc ADSL a connu une hausse de 2,33% par rapport au trimestre précédent, avec 106.126 lignes en fin juin. "Cet accroissement du parc pourrait s’expliquer par le changement, depuis le premier trimestre 2017, par la Sonatel, de sa grille tarifaire sur le segment ADSL", affirme l’Observatoire du marché des télécommunications.

FKS/ESF