Baisse des tarifs : des opérateurs de téléphonie mobile saluent les mesures prises par l’ARTP
APS
SENEGAL-TELECOMS

Baisse des tarifs : des opérateurs de téléphonie mobile saluent les mesures prises par l’ARTP

Dakar, 19 déc (APS) - Les représentants des opérateurs de téléphonie mobile, Hayo, Tigo et Expresso ont salué, mardi à Dakar, les différentes mesures prises par l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP) dans le but de faire baisser les coûts de l’internet et des appels téléphoniques.
 

S’exprimant lors de la journée de concertation avec les opérateurs de téléphonie, le directeur général de l’ARTP, Abdou Karim Sall, a annoncé une série de mesures pour diminuer les tarifs pratiqués par les différents opérateurs. 

Au nombre de ces mesures figure notamment la mise en place d’un observatoire des tarifs destiné à faire baisser les coûts de l’internet et des appels téléphoniques.
 
Un tarif tracker sera aussi instauré pour permette à l’autorité de régulation, "de vérifier" si "la taxation appliquée par les opérateurs est conforme aux tarifs qu’ils déclarent". Il est par ailleurs prévu un découpage de la boucle locale avant juin 2018.
 
L’entrée sur le marché dans les jours à venir des fournisseurs d’accès internet et "l’arrivée prochaine" des opérateurs mobiles virtuels (MVNO) Sirius Télécom, Origine SA et le Groupe Futur média vont également dans le même sens. 

"C’est une bonne chose d’avoir un observatoire des tarifs de détail, cela permet d’avoir des informations réelles sur les tarifs", a magnifié la directrice générale de Hayo, Fatimata Agne Bâ.
 
"Au-delà de cette mesure, il faut travailler avec les acteurs exploitants des télécommunications, de façon transparente et regarder la structuration des prix et voir où on peut agir", a-t-elle soutenu.
 
Selon le directeur de la régulation de Tigo, Pape Ndiaye Ka, "il faudrait que l’Etat impulse une vraie stratégie de partage d’infrastructures".
 
"Nous devons pouvoir fournir aux populations des services et non pas investir pour chercher de la fibre optique alors que l’Etat, la SONATEL, Expresso et nous en avons", a-t-il dit, invitant les autres opérateurs à faire un partage d’infrastructures pour réduire les coûts d’investissement et proposer des offres illimitées aux clients. 
 
Pour le représentant d’Expresso, "ce sont les exigences du marché qui font qu’il y a beaucoup d’offres promotionnelles", car ’’il faut dynamiser le marché". Donc, "il n’y a pas de souci à ce niveau", a-t-il rassuré.
 
Il a indiqué que les ‘’opérateurs sont transparents vis-à-vis de la réglementation, et que les tarifs sont envoyés au régulateur pour validation avant de les imprimer’’.

SK/ASG/ASB/OID