Vers un partenariat entre des communicateurs et des organisations de la pêche artisanale
APS
SENEGAL-PECHE-MEDIAS

Vers un partenariat entre des communicateurs et des organisations de la pêche artisanale

Mbour, 16 mars (APS) - L’Association des communicateurs en pêche des radios communautaires et généralistes (ACPRCG) et la Confédération africaine des organisations professionnelles de la pêche artisanale (CAOPA) ont décidé de nouer un ’’partenariat durable’’ et profitable à la pêche artisanale.
 
Mardi, une délégation de l’ACPRCG dirigée par son président, Omar Diaw, s’est rendue au siège de la CAOPA, à Mbour (ouest), pour soumettre un protocole de partenariat et porter son plan d’actions triennal à la connaissance du président de cette organisation faîtière, Gaoussou Guèye.
 
L’ACPRCG souhaite apporter sa "forte contribution" pour une pêche "responsable et durable" qui soit "profitable à tous", a déclaré Oumar Diaw pour justifier l’importance de ce partenariat avec la CAOPA.
 
Il a indiqué que son organisation est en train de chercher les voies et moyens lui permettant d’apporter "une forte contribution" pour "une pêche responsable et durale, profitable aux populations et à l’économie nationale (…)", aux côtés de l’Etat du Sénégal, des acteurs et autres parties prenantes. Pour y arriver, dit-il, sa structure a élaboré un plan d’actions triennal.
 
Il précise que le choix de la CAOPA s’explique par le fait qu’elle a été la première à avoir cru au projet de mise en place de l’ACPRCG et a ’’largement’’ contribué à son existence.
 
’’La CAOPA est notre partenaire traditionnel, et nous allons œuvrer inlassablement pour que ce compagnonnage reste durable pour être un modèle dans ce domaine. Mais nous tendons la main à tous ceux qui oeuvrent pour une pêche responsable et durable’’, a souligné Omar Diaw.
 
De son côté, le président de la CAOPA a indiqué que, de par les différents profils des différents membres de l’ACPRCG, accepter de nouer ce partenariat ne peut qu’être profitable à la pêche artisanale et à l’aquaculture.
 
Selon Gaoussou Guèye, au vu des enjeux liés à la pêche, notamment les questions liées à la transparence, la bonne gouvernance et la mise en œuvre des directives volontaires de la FAO pour une pêche durable, avoir l’ACPRCG comme partenaire peut aider à relever tous les défis.

ADE/ASG/BK