Vers la validation d’un plan d’action pour une meilleure gestion des stocks
APS
SENEGAL-AFRIQUE-PECHE

Vers la validation d’un plan d’action pour une meilleure gestion des stocks

Dakar, 11 avr (APS) - Dakar, 11 avr (APS) - La 28e session extraordinaire du comité de coordination de la Commission sous-régionale des pêches (CSRP), ouverte mardi à Dakar, devrait contribuer à renouveler l’option de cet organisme en faveur d’une meilleure gestion des stocks partagés et d’une réduction de la pêche non réglementée.
 
Cette rencontre était en effet appelée à valider le projet de plan d’action sous-régional de mise en œuvre de l’Avis consultatif rendu par le tribunal international du droit de la mer, en vue d’une meilleure gestion des stocks partagés, mais aussi d’une réduction de la pêche non réglementée, a expliqué Marième Diagne Talla, secrétaire permanente par intérim de la CSRP.
 
"Il s’agissait de faire un plan d’action, pour la mise en œuvre de cet Avis et de le valider", a-t-elle dit à des journalistes, en marge de l’ouverture de cet atelier regroupant des experts des Etats membres de la zone CSRP.
 
Il s’agit du Cap-Vert, de la Gambie, de la Guinée, de la Guinée Bissau, de la Mauritanie, du Sénégal et de la Sierra Léone.
 
Concernant cet Avis rendu depuis 2015, a précisé Mme Talla, "quatre questions ont été posées au tribunal, notamment celles des responsabilités de l’Etat côtier quand les navires s’activent dans la pêche illicite non déclarée et non réglementée (INN)", dans ses eaux.
 
"Il s’agissait de savoir, quelle est la responsabilité de l’Etat du pavillon quand ses navires vont pêcher en haute mer. D’autre part, il était question de la responsabilité d’une organisation dont des navires pêchent sous son couvert", a souligné la secrétaire permanente par intérim de la CSRP.
 
Un autre point en question concerne la responsabilité des Etats en matière de stocks partagés. "Sur toutes ces questions, le Tribunal international du droit de la mer a donné un avis consultatif, largement partagé dans le monde", a indiqué la secrétaire permanente par intérim de la CSRP.
 
"A cet effet, une stratégie opérationnelle et de financement, a été définie. C’est sur ces deux points que nous comptons porter la validation de ce document", a fait savoir Marième Diagne Talla.

SBS/BK/ASG