Un cadre opérationnel en vue pour réduire les captures accidentelles des oiseaux et tortues de mer
APS
SENEGAL-PECHE

Un cadre opérationnel en vue pour réduire les captures accidentelles des oiseaux et tortues de mer

Somone (Mbour), 6 oct (APS) - Les pays membres de la Commission sous-régionale des pêches (CSRP) vont bientôt se doter d’un cadre opérationnel en vue de la réduction des prises accidentelles des oiseaux et tortues de mer dans leurs pêcheries industrielles, a appris l’APS.
 
L’annonce a été faite mardi à l’ouverture de la réunion du comité de pilotage du projet ’’Réduction des prises accidentelles des oiseaux et tortues de mer dans les pêcheries industrielles en Afrique de l’Ouest’’.
 
"Depuis son lancement en 2018, le projet a considérablement contribué à l’amélioration des connaissances sur les interactions entre les espèces d’oiseaux et de tortues de mer et les activités de pêche industrielle dans la sous-région (…)’’, a souligné Ahmed Diamé, responsable de BirdLife international.
 
Il a aussi aidé à en savoir plus sur ‘’les lacunes et limites des différentes législations nationales des pêches sur les prises accidentelles de ces espèces’’. 
 
Il a signalé que le projet a analysé la distribution spatio-temporelle d’espèces clés d’oiseaux et de tortues de la sous-région et leur chevauchement avec les flottes de pêche industrielle. 
 
Le projet a par ailleurs fait une évaluation des caractéristiques de la pêche industrielle dans les eaux des sept pays de CSRP. 
 
’’Cela nous permettra de déterminer quelles flottes de pêche pourraient avoir le plus d’impact sur les oiseaux et les tortues de mer, a indiqué Yann Tremblay, chercheur à l’Institut de recherche pour le développement (IRD), un des partenaires du projet qui prend fin en 2022. 
 
En outre, le projet a mené une analyse complète des risques, laquelle a permis d’avoir des informations sur les principales espèces d’oiseaux de mer d’Afrique de l’Ouest les plus susceptibles d’être prises accidentellement lors des activités de la pêche industrielle. 
 
Selon lui, les pêcheries de palangres ont un impact considérable sur les espèces d’oiseaux et de tortues.
 
’’De ce qui nous arrive des observateurs dans les sept pays de la CSRP, nous avons enregistré, pour l’instant, 62 prises accidentelles, dont 59 tortues et trois oiseaux. Et les pêcheries qui sont couvertes pour l’instant, ce sont les chalutiers et les senneurs", a-t-il révélé.

ADE/ASG