Pose de la première pierre de l’aire de transformation moderne de Kafountine
APS
SENEGAL-PECHE-INFRASTRUCTURES

Pose de la première pierre de l’aire de transformation moderne de Kafountine

Kafountine, 29 déc (APS) – Le ministre de la Pêche et de l’Economie maritime, Oumar Gueye, a procédé jeudi à la pose de la première pierre de l’aire de transformation moderne des produits halieutiques de Kafountine (Bignona, sud), a constaté l’APS.
 
La cérémonie s’est déroulée en présence de ses collaborateurs, des autorités administratives et des élus locaux,des acteurs de la pêche et des femmes transformatrices de cette station balnéaire située à quelques encablures de la Gambie.
 
Financé par l’Etat du Sénégal à hauteur de 212 000 000 de francs CFA, ce projet d’infrastructure "va participer à bien des égards au renforcement de la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations, à la valorisation accrue des produits de la pêche, à un meilleur accès au marché communautaire voire international, en vue de booster l’émergence dans cette zone", selon Oumar Gueye.
 
Devant une foule nombreuse, le ministre de la Pêche et de l’Economie maritime a énuméré les différentes composantes de la future aire de transformation moderne des produits de Kafountine qui comportera notamment une ligne de braisage, un bloc réception- lavage-parage-fermentation, une aire de séchage équipée de claies.
 
Il est également prévu d’y construire un boc emballage-stockage-vente-livraison, un vestiaire et d’une salle de propreté, un bloc abri-garderie-infirmerie-formation, un bloc gestion et micro finance et une loge gardiens.
 
"Avec cette aire de transformation moderne, les femmes bénéficieront de conditions de travail améliorées en matière d’hygiène et de sécurité et disposeront également de produits de meilleure qualité et de plus grande valeur", a assuré Oumar Gueye.
 
Selon lui, "l’adjonction de fours couverts et de claies de séchage leur permettra d’abandonner progressivement les mauvaises pratiques de braisage (à même le sol), de respecter les normes en vigueur au Sénégal et à l’international et de réduire considérablement la forte consommation en bois".
 

MTN/ASB