Plaidoyer pour la sauvegarde des ressources halieutiques
APS
AFRIQUE-GAMBIE-PECHE

Plaidoyer pour la sauvegarde des ressources halieutiques

De l’envoyé spécial de l’APS : Assane Dème 
 
Banjul, 21 nov (APS) - Les ressources halieutiques sont importantes pour le développement de la communauté de la pêche et des populations et doivent être à ce titre préservées, a plaidé le ministre gambien en charge des Pêches, des Ressources en eau et des Relations avec l’Assemblée nationale, James Formus Gomez.

"Nous avons des ressources qui nous nourrissent et nous font survivre, donc nous devons en prendre bien soin’’, a-t-il souligné mercredi à Banjul (Gambie), à l’occasion de la célébration de l’édition 2018 de la Journée mondiale de la pêche, à l’initiative de la Confédération africaine des organisations professionnelles de la pêche artisanale (CAOPA).
 
La Gambie "ne profite pas des ressources dont elle dispose du fait des pillages opérées par les nationaux eux-mêmes avec la capture de juvéniles", a déploré le ministre.
 
Il s’est engagé à ’’sauvegarder ces ressources qui sont très importantes pour le développement des communautés de pêche et de toute la population".
 
"La CAOPA doit prendre ses responsabilités pour que la déclaration faite à l’occasion de la Journée mondiale de la pêche ne soit pas seulement mise en œuvre en Gambie mais également dans tous les pays d’Afrique’’, a-t-il par ailleurs préconisé. 
 
’’Désormais, les hommes et les femmes gambiens vont mieux s’organiser et venir dans mon département pour s’inspirer de notre stratégie et de notre solide plan de développement’ de la pêche artisanale’’, a déclaré James Formus Gomez
 
Le ministre gambien a également dit son engagement à mettre en place un programme de renforcement des capacités, pas seulement pour les agents de son département ministériel, mais aussi et surtout pour les femmes et les jeunes gambiens actifs dans le secteur de la pêche artisanale.
 
De cette manière, il compte arriver à former dans le futur des opérateurs économiques de "grande envergure" das le domaine de la pêche artisanale.
 
"Notre ministère est engagé à travailler sans faille avec la CAOPA et à collaborer avec tous les acteurs de la pêche artisanale, pour apporter les changements qui s’imposent. Dans un an, nous allons, sur la base de cette déclaration faite ici, vous démontrer ce que nous avons pu réaliser", a-t-il promis.
 
ADE/ADL/BK