Plaidoyer pour la promotion d’une pêche artisanale thonière
APS
SENEGAL-PECHE

Plaidoyer pour la promotion d’une pêche artisanale thonière

Mbour, 5 janv (APS) – Le président de l’Association pour la promotion et la responsabilisation des acteurs de la pêche artisanale maritime du Sénégal (APRAPAM), Gaoussou Guèye, a réitéré mardi son appel pour le développement d’une pêcherie thonière artisanale, afin de permettre aux pêcheurs artisans de tirer profit de cette espèce.

 
‘’Les autorités sénégalaises doivent développer une pêcherie thonière artisanale qui va profiter aux acteurs de la pêche artisanale et à l’économie nationale’’, a-t-il relevé.

Selon lui, cet accompagnement permettra également de ’’combattre le phénomène de l’émigration clandestine qui frappe durement les pêcheurs et autres acteurs du secteur’’.
 
Il a lancé cet appel à Mbour (ouest), en marge d’un atelier de planification stratégique de la Plateforme des acteurs non-étatiques du secteur de la pêche et de l’aquaculture du Sénégal (PANEPAS), une structure de la Plateforme régionale des acteurs non-étatiques de la pêche et de l’aquaculture (PANEPAO/WANSAFA) dont il est également le président.

Réagissant à ’’certaines déclarations’’ selon lesquelles, les sénégalais ne consomment pas du thon, M. Guèye estime que le problème ne doit pas être abordé en termes de consommation seulement, mais en termes d’opportunités, en essayant de voir comment développer une pêche thonière artisanale.
 
‘’Pourquoi ne pas promouvoir le développement d’une pêche thonière artisanale au Sénégal, qui va renforcer l’économie de notre pays, assurer la durabilité de la ressource et créer des emplois’’, a insisté Gaoussou Guèye.
 
‘’Je suis convaincu que nos pêcheurs artisans ont la perspicacité et le professionnalisme, quelle que soit la profondeur de cette espèce en mer. Il faudrait tout simplement les accompagner et les encadrer’’, a indiqué le président de l’APRAPAM.
 
 
 
 

ADE/MD/ADL