Pêche artisanale : une académie pour renforcer les relations avec le monde de la recherche
APS
SENEGAL-PECHE-PERSPECTIVES

Pêche artisanale : une académie pour renforcer les relations avec le monde de la recherche

Dakar, 14 nov (APS) - Une académie de la pêche artisanale au Sénégal a été lancée mercredi à Dakar, une nouvelle structure qui peut servir de bonne perspective pour la gouvernance de ce sous-secteur en huilant les relations ses acteurs et les chercheurs, estime le directeur des Pêches maritimes, Mamadou Goudiaby. 

Elle "va permettre aux instituts universitaires, aux chercheurs, de pouvoir échanger de temps à autre, les résultats de leurs recherches avec les professionnels du secteur de la pêche artisanale", a-t-il dit.
 
M. Goudiaby intervenait au cours du lancement officielle de cette académie de la pêche artisanale, sous l’égide de plusieurs organisations du secteur dont la a Fédération nationale des GIE de pêche du Sénégal (FENAGIE).
 
Innodev-UCAD, incubateur d’entreprises innovantes en liaison avec des laboratoires de recherche, ainsi que l’association internationale Mundis Maris sont également partie prenante de ce projet.
 
La mise en œuvre de cette académie fait suite à une récente consultation régionale tenue en juillet dernier, laquelle s’était penchée sur les directives nationales de la pêche artisanale dans la sous-région ouest africaine.
 
Sur cette base, les organisations concernées ont constitué un comité d’initiative pour la mise en route d’une académie de la pêche artisanale au Sénégal.
 
Pour le directeur des Pêches maritimes, "la recherche doit être ce qu’elle a toujours été, c’est-à-dire fournir des résultats aux autorités mais également aux professionnels pour les aider à la prise de la bonne décision dans la gestion, la valorisation des ressources et les perspectives de bonne gouvernance des pêcheurs".
 
"Avec des partenaires, nous allons développer une plateforme sur les directives nationales de la FAO pour une promotion d’une pêche durable", a annoncé Mamadou Goudiaby selon qui cette initiative constitue "une innovation".
 
Selon lui, cette innovation va consister selon lui à "renforcer les relations" entre la recherche et les secteurs professionnels mais aussi entre acteurs étatiques du secteur de la pêche.
 
Outre recherche universitaires, les perspectives de partenariat concernent également d’autres ministères comme ceux du Commerce et de l’Emploi, "avec lesquels nous travaillons en étroite collaboration", a signalé Mamadou Goudiaby.
 
Il a rappelé que suite à leur adoption en 2014 par le comité des pêches de la FAO, les directives pour une pêche artisanale durable ont été intégrées dans les Objectifs du développement durable (ODD) des Nations unies en 2015. 
 

SBS/BK