Pêche artisanale : installation des membres du réseau régional des CLPA de Fatick
APS
SENEGAL-PECHE-ORGANISATION

Pêche artisanale : installation des membres du réseau régional des CLPA de Fatick

Fatick, 2 mars (APS) - L’adjoint au gouverneur chargé du développement, Alioune Badara Mbengue a procédé jeudi à Fatick, à l’installation des membres du réseau régional des Conseils locaux de pêche artisanale (CLPA), pour une durée de deux ans, a constaté l’APS.
 
Le Réseau des CLPA, à chaque niveau est piloté par une instance de coordination avec à sa tête un coordonnateur, lit-on dans le projet d’arrêté portant création, organisation et fonctionnement des réseaux des conseils locaux de pêche artisanale de la direction des pêches maritimes. 
 
Au niveau du Sénégal, il y a 37 CLPA de Saint-Louis au Cap-Skirring. A Fatick, ils sont au nombre de 9 dont 2 au niveau du département de Fatick et 7 au niveau du département de Foundiougne. 
 
"Les acteurs ont senti la nécessité de créer un cadre de concertation. Comme on le sait, les espèces sont migratoires, elles n’appartiennent pas à un site donné, donc il faut gérer ensemble pour avoir des résultats positifs", a déclaré Ibrahima Diouf ingénieur des pêches à la direction des pêches. 
 
M. Diouf, également chef de service régional des pêches de Thiès a souligné la nécessité d’élargir les stratégies de gestion durables des ressources à tous les sites pour éviter une ‘’dégradation des stocks’’.
 
"Actuellement, on est en situation de raréfaction, de dégradation, de disparition, et de surexploitation de certaines ressources", a-t-il ajouté, en préconisant l’implication de tous les acteurs à la base pour lutter contre "les pratiques de pêche illégale". 
 
Le réseau mis en place sera un cadre de sensibilisation et de concertation de tous les acteurs pour que chaque zone puisse s’impliquer, a-t-il dit.
 
"Après l’installation, il y a un plan d’action qui doit être élaboré à travers des concertations des différents CLPA qui se sont regroupés en réseau. Ce plan d’actions sera budgétisé et partagé avec les partenaires techniques et financiers pour son exécution", a indiqué Ibrahima Diouf. 
 
Cette plateforme, a-t-il fait savoir, va permettre de corriger le déficit de communication et d’information au niveau des CLPA.
 

FD/ASB