Oumar Guèye pose la première pierre d’un marché au poisson à Tambacounda
APS
SENEGAL-PECHE-INFRASTRUCTURES

Oumar Guèye pose la première pierre d’un marché au poisson à Tambacounda

Tambacounda, 10 déc (APS) - Le ministre de la Pêche et de l’Economie maritime, Oumar Guèye a posé, samedi dans la commune de Tambacounda, la première pierre d’un marché au poisson devant être construit dans un délai de huit mois pour un coût de près de 200 millions de francs CFA, a constaté l’APS.
 
En compagnie, notamment, de son collègue des Affaires étrangères Me Sidiki Kaba, du député-maire Mame Balla Lô, du président du conseil départemental Sina Cissokho et du gouverneur Elhadji Bouya Amar, ils ont posé symboliquement cette brique non loin du service de l’élevage sis au quartier Liberté.
 
Marquée par une forte mobilisation, la rencontre a enregistré la présence de maires d’autres communes de la région, de pêcheurs, mareyeurs. Les autorités religieuses, associations de jeunes et de femmes, entre autres étaient aussi représentées.
 
D’un coût de près de 200 millions de francs CFA, l’infrastructure est constituée d’un hangar comprenant une halle de vente, une chambre isotherme, un laboratoire d’analyse sensorielle et de contrôle sanitaire, une salle de traitement et de conditionnement des produits.
 
S’y ajoute un bloc administratif avec deux bureaux, une salle polyvalente pour les réunions et formations, une infirmerie, un bloc vestiaires-sanitaires et un logement pour gardien.
 
"Cette infrastructure va offrir aux acteurs de la pêche de la région et des régions limitrophes, un cadre adéquat pour la commercialisation des importantes quantités de produits halieutiques produits dans la région ou qui y transitent", a relevé M. Guèye.
 
M. Guèye a insisté sur le ’’respect scrupuleux’’ par l’Entreprise de travaux d’industrie et de commerce (ETIC) chargée de la réalisation de l’infrastructure, des clauses liées aux délais d’exécution et à la qualité de l’ouvrage, exhortant le gouverneur à y veiller et s’engageant à venir personnellement suivre la progression du chantier, qui devra démarrer "immédiatement" au lendemain de cette cérémonie. Cela, afin qu’elle soit inaugurée en août 2018 par le président Macky Sall.
 
Le ministre de la Pêche a annoncé le retour "dans les semaines" à venir des trois camions frigorifiques des mareyeurs, qui étaient rapatriés à Dakar pour dépannage, ainsi que la mise en service du complexe frigorifique de Tambacounda, afin d’accompagner le fonctionnement du marché aux poissons.
 
Le maire Mame Balla Lô a dans son mot de bienvenue salué "l’impact économique positif" qu’aura ce joyau, à côté du marché sous-régional dont les travaux ont récemment été lancés, sur le développement économique de sa commune à travers les nombreuses activités qu’il va polariser. 
 
Ce marché aux poissons contribuera également à l’autonomisation des femmes, tout en facilitant l’accès à des produits halieutiques de qualité. Il aidera tout aussi à désengorger le marché central.
 
Tambacounda, en tant que région carrefour, avec des potentialités hydrographiques importantes, polarise d’intenses activités de commercialisation des produits halieutiques estimés à 4.348,37 tonnes pour une valeur de 2,265 milliards de francs CFA.
 
La région orientale compte 48 sites ou villages de pêcheurs, plus de 1.216 pêcheurs, 266 mareyeurs et prés de 377 femmes qui travaillent dans la filière artisanale des produits transformés et du micro-mareyage. 
 
Avec un parc piroguier de 425 unités de pêche opérationnelles, Tambacounda a enregistré en 2016, une production de 1.179 tonnes, pour une valeur commerciale estimée à 941,6 millions de francs CFA, a dit Oumar Guèye. 
 
 
 

ADI/PON