Nianing : la caisse de solidarité des femmes offerte en modèle
APS
AFRIQUE-SENEGAL-PECHE-DEVELOPPEMENT-GENRE

Nianing : la caisse de solidarité des femmes offerte en modèle

Nianing (Mbour), 1er déc (APS) – La caisse de solidarité des femmes de Nianing (CSFN) a été montrée en modèle de réussite à des professionnels africains de la pêche artisanale, ‘’agréablement surpris’’ de se rendre compte qu’avec peu de moyens, on peut faire face aux effets néfastes du changement climatique.
 
Ce modèle a été offert en exemple à des professionnels d’une trentaine de pays du continent évoluant dans le secteur de la pêche artisanale, ainsi qu’à des journalistes africains spécialisés dans les questions de pêche. 
 
Venus prendre part à la célébration de l’édition 2019 de la journée mondiale de la pêche, ils ont été émerveillés par la réussite de cette caisse qui est en train de contribuer efficacement à l’autonomisation de ses membres. 
 
Cette caisse a été mise en place en juillet 2014 par la Fondation rurale de l’Afrique de l’Ouest (FRAO) dans l’optique de permettre à la communauté côtière de ce village de pêcheurs de pouvoir faire face aux effets néfastes du changement climatique.
 
Selon Fatou Sène, sa gérante, trois axes d’intervention ont été retenus. L’un porte sur la sensibilisation des populations sur les impacts négatifs du changement climatique.
 
Outre la sensibilisation des populations, des activités de reboisement ont été menées dans but de ‘’freiner’’ l’érosion côtière’’, dit-elle.
 ‘’La CAOPA nous a alloué un financement de 2,5 millions de francs CFA en 2014 avant d’ajouter un deuxième financement de 1,5 millions de francs CFA l’année suivant, en 2015, soit un total de 4 millions de francs CFA’’, a expliqué Fatou Sène.
 
Avec cette somme, dit-elle, les femmes ont acheté 150 chaises d’un coût de 500 mille francs CFA. Les 3,5 millions de francs CFA restants ont servi, précise-t-elle, de fonds de roulement de la caisse pour octroyer du crédit aux membres de la CSFN. Celle est, aujourd’hui, composée de 39 groupements d’intérêt économique (GIE) pour un total de 505 membres.
 
‘’Nous avons une caisse revolving qui finançait 400 mille francs CFA par GIE, remboursable en six mois, avec un taux d’intérêt de 5%’’, a détaillé Fatou Sènee.
 
La CSFN a aussi bénéficié d’un financement de 19.178.208 francs CFA du ministère des Pêches et de l’Economie maritime grâce au Fonds Koweitien. Avec l’apport personnel des membres de la caisse de solidarité d’un montant de 2, 2 millions de francs CFA, ses membres ont obtenu au total 21.309.120 francs CFA en décembre 2017.
 
‘’Ce crédit est entièrement remboursé et nous avons aujourd’hui un bénéfice total de 7.964.923 francs CFA’’, se réjouit Fatou Sène.

ADE/ASG