Mbour : une nouvelle structure pour prendre en charge les préoccupations des pêcheurs
APS
SENEGAL-PECHE-ORGANISATION

Mbour : une nouvelle structure pour prendre en charge les préoccupations des pêcheurs

Mbour, 4 juil (APS) – Des pêcheurs issus de différentes régions maritimes du pays ont décidé de prendre en charge leurs propres préoccupations, en mettant en place une nouvelle structure dénommée ‘’Union nationale de la pêche artisanale du Sénégal (UNAPAS), a constaté l’APS.
 
‘’Désormais, nous n’allons plus laisser à d’autres personnes de parler ou d’agir au nom des pêcheurs alors qu’en réalité, ce sont des gens qui ne sont là que pour leurs propres intérêts. Nous allons maintenant prendre en charge nos propres préoccupations’’, a déclaré le président de cette nouvelle structure, Abdoulaye Ndao.
 
Selon ses initiateurs, qui faisaient face à la presse mercredi à Mbour, l’UNAPAS est mise en place par de ‘’vrais pêcheurs’’ et dans l’optique de promouvoir le développement économique du secteur. 
 
L’une des principales préoccupations de ces pêcheurs et qui figure en pôle position dan les objectifs de l’UNAPAS, c’est la ‘’formalisation du secteur de la pêche’’ qui, selon ses responsables, constitue ‘’le maillon fort’’ de l’économie sénégalaise.
 
‘’Nous allons travailler à la massification de notre structure et à l’harmonisation de nos efforts pour redorer le blason de ce secteur névralgique de l’économie sénégalaise qui est confronté à de sérieux de problèmes, en plus de la raréfaction de la ressource halieutique’’, a dit Abdoulaye Ndiaye, secrétaire général de l’UNAPAS, section Mbour.
 
Abdoulaye Ndiaye et ses collègues sont d’avis qu’il faut mettre en place des stratégies allant dans le sens de lutter contre l’insécurité des pêcheurs en mer.
 
‘’Le seul port du gilet de sauvetage ne garantit pas la sécurité des pêcheurs en mer. Depuis cinq ans maintenant, on nous parle de puces informatisées. Au 21ème siècle, avec les progrès technologiques, la puce informatisée ferait l’affaire face aux nombreux cas de disparition des pêcheurs sénégalais’’, a suggéré M. Ndiaye.

ADE/ASG