Le PRAO en cohérence avec les objectifs prioritaires des Etats-membres de la CSRP (responsable)
APS
AFRIQUE-PECHE-GOUVERNANCE

Le PRAO en cohérence avec les objectifs prioritaires des Etats-membres de la CSRP (responsable)

Saly-Portudal (Mbour), 13 fév (APS) – Le Programme régional des pêches en Afrique de l’Ouest (PRAO) de la Banque mondiale est en phase avec les objectifs prioritaires des Etats membres de la Commission sous-régionale des pêches (CSRP), a relevé, lundi à Saly-Portudal (Mbour, ouest), le président du Comité de coordination de la CSRP, Amara Kaba. 

Cette situation s’est traduite par l’amélioration de la gouvernance du secteur des pêches, notamment par la transparence que le PRAO a bien voulu imprimer aux Etats et la contribution à la sécurité alimentaire, a noté M. Kaba, à l’ouverture des travaux d’un atelier régional de capitalisation de la première phase et de la préparation de la deuxième phase du PRAO.

Cette rencontre prend fin vendredi, avec l’espoir, à terme, de faire le point sur sa mise en œuvre mais aussi partager les expériences des différents Etats, afin d’aboutir à des recommandations utiles pour les actions futures.



Selon les organisateurs de cet atelier, au cours de la première phase du PRAO qui a pris fin en septembre 2016, plusieurs activités ont été menées. Plusieurs leçons ont aussi été apprises avec des projets axés principalement sur le renforcement des capacités des pays en matière de bonne gouvernance et de gestion durable des pêches ciblées, la réduction de la pêche illégale et l’accroissement de la valeur ajoutée totale des produits de la pêche.



 ‘’Les projets ont initié de vastes réformes de gouvernance conduisant à la mise en place de cadres juridiques et réglementations qui appuient les visions de politiques nationales telles que l’enregistrement des pirogues de pêche et l’évaluation des ressources halieutiques’’, selon les organisateurs.



Ces projets ont également renforcé la capacité de surveillance pour réduire la pêche illicite, non déclarée et non réglementaire (INN). Peuvent ainsi être cités, les centres de surveillance des pêches équipés de systèmes de surveillance des navires par satellite, l’accroissement du nombre de patrouilles en mer et l’introduction de systèmes de ‘’gestion communautaire des pêches’’ sur des sites pilotes.



 Au niveau régional, le PRAO a soutenu la mise en place d’un système d’information sur les pêches (Dashboard) et d’un registre sous-régional des navires de pêche qui faciliteront le partage de l’information, la transparence dans le secteur de la pêche et la gestion des navires de pêche opérant dans la sous-région.



 ‘’Afin de consolider les progrès réalisés durant la première phase, les projets de la deuxième phase du PRAO se focaliseront sur l’amplification de la réforme de la gouvernance dans les pays et mettront en œuvre un cadre réglementaire pour renforcer le respect des réformes, en habilitant davantage de communautés pilotes pour un régime de gestion communautaire des pêches’’, a expliqué le président du comité de coordination du PRAO.

ADE/ASG