La CAOPA travaille à la promotion d’une pêche artisanale durable (président)
APS
AFRIQUE-PECHE-STRATEGIE

La CAOPA travaille à la promotion d’une pêche artisanale durable (président)

De l’envoyé spécial de l’APS : Assane Dème
 
Banjul, 19 nov (APS) – La Confédération africaine des organisations professionnelles de la pêche artisanale (CAOPA) est en train de travailler à la promotion d’une pêche artisanale durable, en s’appuyant sur la transparence et la bonne gouvernance, a indiqué lundi à Banjul (Gambie), son président, le sénégalais Gaoussou Guèye.
 
"C’est pourquoi la CAOPA s’engage à promouvoir, en Afrique, le développement, d’une manière transparente, participative et sensible aux enjeux de genre, de plans d’actions nationaux pour une pêche artisanale durable, enracinés dans les Directives d’application volontaire visant à assurer la durabilité de la pêche artisanale", a notamment déclaré M. Guèye.
 
Il s’exprimait lors d’un atelier de deux jours dédié à la définition d’un agenda panafricain pour une pêche artisanale durable, ouvert lundi à Banjul, dans le cadre des activités marquant les festivités liées à la célébration de l’édition 2018 de la journée mondiale de la pêche (JMP 2018), prévue mercredi dans la capitale gambienne.
 
La CAOPA, a-t-il fait savoir, présente dans 24 pays d’Afrique, veut mettre en place un agenda panafricain pour une pêche artisanale durable, dans le cadre de la Stratégie de réforme de la pêche et de l’aquaculture de l’Union africaine (UA), une contribution à la préparation de l’"Année internationale de la pêche artisanale’’ en 2022.
 
Il a souligné que son organisation veut développer "une approche pour la mise en œuvre concrète des Directives d’application visant à assurer la durabilité de la pêche artisanale, à travers le développement de plans nationaux, voire régionaux, d’actions pour le développement".
 
Elle compte ainsi élaborer une approche commune de développement de plans et outils de communication en appui à la mise en œuvre de ces Directives initiées par le Fonds des Nations-Unies pour l’agriculture et l’alimentation (FAO).
 
La CAOPA, qui considère le Réseau des journalistes pour une pêche responsable et durable en Afrique (REJOPRA) comme un partenaire majeur dans l’exécution de ses programmes, est consciente du "rôle essentiel" de la communication dans ce secteur artisanal (...), a-t-il dit.

ADE/ASB/OID