Insertion professionnelle : le 3FPT et l’ANA s’unissent pour former 180 jeunes et femmes de six régions
APS
SENEGAL-FORMATION

Insertion professionnelle : le 3FPT et l’ANA s’unissent pour former 180 jeunes et femmes de six régions

Fatick, 8 juin (APS) - Le Fond de financement de la formation professionnelle et technique (3FPT) et l’Agence nationale de l’aquaculture (ANA) ont décidé, dans le cadre d’une convention les liant, de mutualiser leurs moyens pour former 180 jeunes et femmes de six régions aux techniques de pisciculture et d’ostréiculture, a appris l’APS, mardi.
 
"Le 3FPT et l’ANA, en scellant cette convention de partenariat, ont voulu jouer la carte de la complémentarité de nos deux structures pour permettre l’insertion professionnelle des jeunes et des femmes dans le secteur de l’aquaculture", a expliqué la directrice générale du 3FPT, Mame Aby Sèye.
 
Elle s’entretenait avec des journalistes, en marge d’une cérémonie officielle de remise d’attestations de fin de formation en techniques de pisciculture et d’ostréiculture à une trentaine de jeunes et de femmes de la région de Fatick. 
 
"Le 3FPT, dans ses missions, a financé à hauteur de 71 millions de francs CFA ce vaste programme de formation de 180 jeunes originaires des régions de Ziguinchor, Sédhiou, Thiès, Dakar, Saint-Louis et Fatick où a démarré la formation avec une trentaine de jeunes, sur la période du 1er au 8 juin", a-t-elle expliqué.
 
L’Agence nationale de l’aquaculture "vient avec des compétences techniques en pisciculture et ostréiculture pour former (…) dans cette phase pilote, les jeunes et femmes sélectionnés dans six régions", a souligné la DG du 3FPT.
 
Elle note que cette initiative du 3FPT et de l’ANA rejoint l’option des guichets uniques dans les pôles emploi et entreprenariat pour les jeunes et les femmes.
 
Mame Aby Sèye estime qu’en mutualisant leurs moyens, les deux structures travaillent en synergie et développent ce guichet unique devenue "une réalité", dit-elle.
 
Elle a invité les récipiendaires à se formaliser en créant des groupements d’intérêt économique (GIE), pour leur insertion professionnelle, en relation avec la Délégation à l’entreprenariat rapide (DER), structure comptant un dispositif pour accompagner le financement et l’insertion des jeunes et des femmes.
 
En charge du volet formation technique, la directrice générale de l’Agence nationale de l’aquaculture, Téning Sène, précise que cette formation-pilote cible 30 jeunes et femmes de chaque région bénéficiaire.
 
"Nous avons démarré la formation par la région de Fatick où durant huit jours, nous avons initié une trentaine de jeunes et de femmes à comment faire des étangs, comment fabriquer de l’aliment aquacole, bref à une formation très pratique au niveau de la station aquacole centre de l’ANA", a expliqué Mme Sène.
 
Selon la DG de l’ANA, "cette formation très pratique peut permettre" à ces jeunes d’être opérationnels au niveau de leurs sites de production, s’ils arrivent à trouver des financements.
 
Venue présider la cérémonie, le gouverneur de la région de Fatick, Seynabou Guèye, a salué "cette initiative du 3FPT et de l’ANA qui a permis à ces deux structures de mutualiser leurs moyens par cette offre de formation pour les jeunes et les femmes".
 
La convention de partenariat entre le 3FPT et l’ANA a été signée en décembre 2020.

AB/ASG/BK