Diaba Diop Niang portée à la tête du nouveau bureau du REFEPAS
APS
SENEGAL-PECHE

Diaba Diop Niang portée à la tête du nouveau bureau du REFEPAS

Mbour, 29 sept (APS) – La secrétaire générale de la Fédération nationale des femmes transformatrices et micro-mareyeuses du Sénégal (FENATRAMS), Diaba Diop Niang, a été portée, mardi, à la tête du Réseau des femmes de la pêche artisanale du Sénégal (REFEPAS), a constaté l’APS.
 
Elue au cours d’une assemblée générale ordinaire tenue à Saly-Portudal (Mbour, ouest), Mme Niang a assuré de sa volonté de faire son possible pour mériter le choix porté sur sa personne.
 
La nouvelle présidente du REFEPAS, jusque-là secrétaire générale du bureau sortant de ce réseau, a exprimé sa volonté de rendre plus dynamique cette structure, en réactualisant son plan d’actions.
 
Le nouveau bureau du REFEPAS compte aussi contribuer à la "maximisation" de la participation des femmes de la pêche au développement durable des pêches et au développement économique et social, ainsi qu’au renforcement des capacités organisationnelles, professionnelles et entrepreneuriales de ses membres, en vue d’améliorer leurs pouvoirs politique et économique.
 
Les femmes transformatrices, mareyeuses et micro-mareyeuses qui forment le réseau, veulent également constituer un cadre de concertation et une force de propositions au profit d’une pêche durable au Sénégal.
 
"Nous nous sommes engagées à défendre les activités professionnelles de nos membres, en faisant des plaidoyers allant dans le sens de mettre un terme aux difficultés et autres contraintes que nous rencontrons dans le cadre de notre travail", a indiqué Diaba Diop Niang.
 
Cela passe, dit-elle, par la finalisation du projet de décret qui régit l’activité de transformation au Sénégal mais qui tarde à se concrétiser.

Elle plaide pour l’octroi de financements aux femmes opérant dans la pêche artisanale, particulièrement les mareyeuses et micro-mareyeuses. 


ADE/ASG/BK