Un chercheur déplore le dénuement du centre national d’océanographie
APS
SENEGAL-PECHE-RECHERCHE

Un chercheur déplore le dénuement du centre national d’océanographie

Saly-Portudal, 10 déc (APS) – Le chercheur Bocar Sabaly Baldé a déploré, jeudi, à Saly-Portudal (ouest), l’état dans lequel se trouve le Centre de recherches océanographiques de Dakar-Thiaroye (CRODT), qu’il considère comme ‘’le parent pauvre de la recherche’’ au Sénégal.
 
‘’Le CRODT est le parent pauvre de la recherche. On n’est même pas en mesure de faire notre travail comme on doit le faire parce que depuis 2016, le bateau qui était utilisé pour nos travaux de recherche océanographique ne fonctionne plus’’, a dit M. Baldé.
 
Il prenait part à un atelier de la Confédération africaine des organisations professionnelles de la pêche artisanale (CAOPA).
 
Selon Bocar Sabaly Baldé, le CRODT n’a pas les moyens de mener ses ‘’enquêtes’’ et est confronté au manque de chercheurs.
 
‘’Jusqu’à présent, on n’a pas encore reçu les fonds qui devraient nous venir du ministère de la Pêche et de l’Economie maritime’’, a ajouté M. Baldé.
 
Selon lui, faute de moyens provenant de l’Etat, le centre de recherche fait appel à des partenaires techniques et financiers pour obtenir des financements.
 
Bocar Sabaly Baldé souhaite que le Sénégal s’occupe du CRODT, à l’instar de la Mauritanie pour l’Institut mauritanien de recherches océanographiques et des pêches (IMROP).
 
‘’En une seule année, l’IMROP a recruté 40 chercheurs. Nous avons un déficit énorme de chercheurs au CRODT’’, a-t-il dit.

ADE/ESF/ASG