Joal-Fadiouth, une cinquantaine de tortues marines capturées accidentellement chaque semaine (président AMP)
APS
AFRIQUE-SENEGAL-PECHE

Joal-Fadiouth, une cinquantaine de tortues marines capturées accidentellement chaque semaine (président AMP)

Somone (Mbour), 1er mai(APS) - Une cinquantaine de tortues marines sont capturées accidentellement chaque semaine, à Joal-Fadiouth (ouest), a signalé lundi le président du comité de gestion de l’aire marine protégée (AMP) de la localité, Abdou Karim Sall.
 
’’A Joal-Fadiouth, le phénomène prises accidentelles de tortues de mer est une réalité puisque, chaque semaine, au minimum une cinquantaine de cette espèce est capturée’’, a-t-il notamment révélé.
 
Il a fait cette révélation à Somone où il prenait part à un atelier régional de formation en collecte de données sur ce phénomène. La rencontre est organisée à l’initiative de l’ONG internationale BirdLife, à travers son projet ’’Bycatch’’ (Réduction des prises accidentelles d’oiseaux et de tortues de mer), financé par la Fondation pour la nature (MAVA).

Il indique que ’’la problématique des prises accidentelles se pose aussi bien au niveau de la pêche artisanale, tout comme dans la pêche industrielle’’.

’’Oui ! La question des prises accidentelles des oiseaux et tortues de mer ne se limite malheureusement pas à la seule pêche industrielle. La pêche artisanale est également une partie importante de ce problème’’, a avoué Ahmed Diamé, chargé de projet à Bycath.

Le représentant de la Direction des pêches maritimes (DPM) du ministère sénégalais des Pêches et de l’Economie maritime, Mamadou Mbengue, estime que ces prises accidentelles ont des incidences sur l’économie, car les tortues jouent un rôle important dans la chaîne alimentaire. 
 
’’Il y a des scientifiques qui ont démontré que s’il n’y avait pas de tortues, il n’y aurait pas de poissons. Donc, ces prises accidentelles sont liées à la chaîne alimentaire’’, a-t-il ajouté.
 
’’Si on laisse les tortues se faire tuer dans les prises accidentelles, leur diminution va impacter sur les pêcheries et s’il y a problème à ce niveau, il y aura un problème de rentabilité au niveau des entreprises de pêche et cela va avoir un impact sur l’économie’’, a alerté M. Mbengue.

ADE/ASG/OID