TER : Macky Sall en visite à l’usine d’Alstom à Reichschoffen
APS
SENEGAL-FRANCE-INFRASTRUCTURES

TER : Macky Sall en visite à l’usine d’Alstom à Reichschoffen

+++De l’envoyé spécial de l’APS : Ousmane Ibrahima Dia+++


Paris, 19 déc (APS)- Le président de la République, Macky Sall se rendra, ce lundi matin, par train, à Strasbourg (France), à l’usine d’Alstom à Reichschoffen qui va assurer la conception, la fabrication et la validation des trains dans le cadre du projet sénégalais Train express régional (TER).



 


En visite d’Etat en France pour une durée de 4 jours, le chef de l’Etat se rendra à Reichschoffen en compagnie de Christophe Sirugue, Secrétaire d’Etat français chargé de l’Industrie auprès du ministre de l’Economie et des Finances, et d’autres ministres sénégalais.


Dans le cadre du projet du Train express régional (TER), qui doit relier Dakar à l’Aéroport international Blaise Diagne (AIBD), situé à Diass, à environ 50 km de la capitale sénégalaise, en passant par Diamniadio, le groupe Alstom s’est vu attribuer un contrat pour la fourniture de 15 trains.


Ils desserviront 14 stations sur une distance de 57 km qu’ils effectueront en 45 minutes. Le nombre de voyageurs par jour est estimé à 115 000.


La construction des trains, confiée au site d’Alstom à Reichshoffen en France, débutera en 2017.


Macky Sall visitera l’atelier de garnissage, prendra la parole devant le personnel.



Dans un communiqué, le groupe Alstom a déclaré que le train Coradia Polyvalent pour le Sénégal est bi-mode (diesel/électrique) et peut circuler à une vitesse de 160 km/h.



"D’une longueur totale de 72 mètres, le train comporte quatre voitures, offre une capacité de 400 passagers et comporte une première et une seconde classe", selon la même source, soulignant que ce train est "adapté aux conditions climatiques et environnementales du pays et dispose d’un système de climatisation très performant".



Outre le site d’Alstom à Reichshoffen, cinq autres sites en France participeront au projet TER, Saint-Ouen pour le design, Le Creusot pour les bogies, Ornans pour les moteurs et alternateurs, Tarbes pour les chaînes de traction et Villeurbanne pour l’informatique embarquée et l’information voyageurs, explique Alstom.



"Nous sommes très fiers de participer à un projet d’infrastructure d’une telle importance et de fournir des trains Coradia Polyvalent qui allient confort passager, fiabilité, performance et respect de l’environnement", a récemment déclaré Gian Luca Erbacci, Senior Vice-président d’Alstom au Moyen-Orient et en Afrique.



"De plus, nous sommes heureux de contribuer au développement et à la modernisation du réseau ferroviaire africain, depuis le Sénégal en passant par l’Algérie jusqu’en Afrique du Sud, grâce à nos solutions de mobilité éprouvées qui bénéficient des toutes dernières innovations technologiques", a-t-il ajouté.



Le groupe Alstom conçoit et propose des systèmes, équipements et services pour le secteur ferroviaire : trains à grande vitesse, métros et tramways, des services personnalisés (maintenance, modernisation,…), etc.


L’entreprise qui se positionne comme "un leader mondial" des systèmes ferroviaires intégrés a réalisé en 2015/16, un chiffre d’affaires de 6,9 milliards d’euros et enregistré pour 10,6 milliards d’euros de commandes.


Alstom, dont le siège est basé en France, est présent dans plus de 60 pays et emploie actuellement 31 000 collaborateurs.


Des sociétés françaises, sénégalaises, turques et chinoises sont chargées de construire le Train Express Régional dont les travaux ont été lancés récemment.



La durée des travaux est estimée à 26 mois, en ce qui concerne la première partie du projet (Dakar-Diamniadio), soit 36 kilomètres, la seconde partie Diamniadio-AIBD (19 kilomètres) devant nécessiter 15 mois de travaux.



A Strasbourg toujours, le chef de l’Etat aura droit à un déjeuner offert par le Préfet de la Région Alsace, Champagne-Ardenne.



Il regagnera Paris pour une visite au Musée du Quai-Branly Jacques Chirac.




OID/PON