Convention de partenariat entre Promovilles et le CSFBTP au bénéfice de 1500 jeunes
APS
SENEGAL-INFRASTRUCTURES

Convention de partenariat entre Promovilles et le CSFBTP au bénéfice de 1500 jeunes

Dakar, 17 avr (APS) - Les responsables du Programme de modernisation des villes du Sénégal (Promovilles) et du Centre sectoriel de formation aux métiers du bâtiment et des travaux publics de Diamniadio (CSFBTP) ont signé, mardi, une convention de partenariat destinée à la formation de 1500 jeunes, a appris l’APS.
 
 

Le Programme Promovilles a fait le même exercice avec l’Agence nationale de l’aménagement du territoire renseigne un communiqué.

Selon le texte, la convention de partenariat avec le CSFBTP de Diamniadio a pour objectif la mise en œuvre de la promotion de l’employabilité des jeunes à travers un volet formation de 1500 jeunes aux métiers du bâtiment et travaux publics (BTP). 
 
"Il encourage l’insertion des jeunes dans les métiers du BTP qui absorbent 80% des investissements, le Programme Promovilles compte ainsi contribuer efficacement à la réduction du taux de chômage, conformément à la stratégie nationale de promotion de l’emploi et à l’Initiative conjointe des partenaires (BAD, OIT et UA en 2011)", note la même source.


Elle poursuit que les 1500 jeunes sélectionnés à travers un appel public à candidature et formés dans les différents métiers du BTP pourront également bénéficier d’une formation spécifique en création et gestion de microentreprises afin d’intégrer le monde du travail par l’auto- emploi avec la création de leur propre structure. 
 
Concernant la convention de partenariat avec l’ANAT vise la mise en place "d’un Système d’Informations Géographique (SIG) et d’une base de données géo-spatiales pour une meilleure gestion des programmes de développement infrastructurel dans nos communes".
 
"La mise en place de ce SIG et d’une base de données géo-spatiales répond aux besoins de capacitation des services techniques municipaux. Ce dispositif permettra à ses bénéficiaires de maîtriser le capital infrastructurel et le niveau d’exploitation pour bien maîtriser la croissance urbaine et définir des projections d’investissements", ajoute le communiqué.


BHC/PON