Macky Sall veut faire de l’AIBD
APS
SENEGAL-TRANSPORTS-AVIATION

Macky Sall veut faire de l’AIBD "un hub aérien" et "un pôle d’opportunités économiques"

Dakar, 7 déc(APS) - Le président de la République, Macky Sall a souhaité jeudi que le nouvel Aéroport international Blaise Diagne de Diass (AIBD) soit à la fois un "hub aérien et un pôle d’opportunités économiques".
 
"L’AIBD doit être à la fois un hub aérien et un pôle d’opportunités économiques par les connections qui le relient à nos territoires", a-t-il dit lors de l’inauguration de l’infrastructure aéroportuaire située à 50 km de la capitale sénégalaise.
 
Le chef de l’Etat était accompagné notamment de ses homologues du Gabon, Ali Bongo Ondimba, de la Gambie, Adama Barrow, et de la Guinée-Bissau, José Mario Vaz et du Premier ministre de Sao Tomé et principe, Patrice Trovoada. Plusieurs personnalités sénégalaises et étrangères ont assisté à la manifestation.
 
Macky Sall veut que l’AIBD n’ait pas "une vocation extravertie seulement", mais qu’il puisse répondre à son souci permanent "d’une croissance économique inclusive dans la justice sociale et l’équité territoriale". 
 
"Plus que jamais, nous sommes et nous devons rester dans le temps de l’action. Parce que dans un monde globalisé, le progrès des nations dépend de leur capacité à relever le défi de la compétitivité, de la précision et de la vitesse", a-t-il expliqué.
 
Pour le président Sall, il faut ’’ des infrastructures de qualité qui facilitent les connectivités nationales et internationales, des emplois et d’autres activités génératrices de revenus et contribuent à la transformation structurelle de l’économie nationale". 
 
"Voilà ce qui a motivé la construction de cet aéroport et voilà pourquoi nous avons développé d’autres projets majeurs qui le valorisent en l’intégrant dans un ensemble cohérent d’infrastructures complémentaires et structurantes", a fait valoir Macky Sall.
 
Selon lui, "ces infrastructures permettront à cet aéroport Blaise Diagne de jouer son double rôle de plateforme aérienne internationale et d’instrument de développement conforme à l’équité territoriale et utile à l’économie nationale".

Lancés en décembre 2007 par l’ex-président de la République, Abdoulaye Wade, les travaux de l’AIBD avaient enregistré un retard sur les délais impartis. Le chantier avait été repris par la société turque Summa-Limak, fin 2016, après l’arrêt des travaux par Saudi Bin Laden Group. La société saoudienne était entrée en désaccord avec l’État du Sénégal.


BHC/ASB/ASG