Macky Sall : les autoroutes en construction vont
APS
SENEGAL-ECONOMIE

Macky Sall : les autoroutes en construction vont "transformer sensiblement" la vie économique

Dakar, 25 mai (APS) - Les autoroutes en cours de réalisation au Sénégal vont "transformer sensiblement" la vie économique et donner "une valeur ajoutée très forte" au foncier national, a déclaré, vendredi, à Dakar, le président de la République, Macky Sall.
 
"Dans quelques mois, il sera possible sur 250 km d’être en autoroute au Sénégal (…). Ces autoroutes vont transformer sensiblement la vie économique au Sénégal et vont donner une valeur ajoutée très forte’’ au foncier national", a-t-il dit.
 
Le président Sall s’exprimait lors d’un symposium consacré à ses ouvrages dont le tome 1, intitulé "Conviction républicaine", vient de paraître aux éditions Laffont.
 
Macky Sall a fait état d’efforts importants dans la construction de routes nationales et de pistes rurales, estimant qu’à chaque fois qu’une une route "passe dans une localité, elle donne de la valeur au foncier".
 
Sur les infrastructures routières, le Chef de l’Etat a indiqué que le schéma de son gouvernement vise "l’inclusion" à travers le Programme d’urgence de développement communautaire(PUDC) qui a redonné vie aux territoires enclavés.
 
Concernant le secteur des infrastructures, le président Sall a rappelé que son gouvernement est parti en 2012 avec une situation marquée par des déséquilibres.
 
Revenant sur le bilan de son gouvernement depuis 2012, le chef de l’Etat a soutenu que l’économie du Sénégal est devenue l’une des plus dynamiques en Afrique.
 
"(…). Nous avons une économie forte, devenue l’une des plus dynamique du continent. Notre pays est un pôle de croissance, inscrit dans une trajectoire régulière", a-t-il expliqué. Il a ajouté que tous les secteurs participent au dynamisme de l’économie sénégalaise.
 
"Sur l’énergie, en cinq ans d’efforts, nous avons pu multiplier par deux les capacités existantes depuis notre indépendance. En 2012, nous étions à 500 MW dont 450 combustibles. Au moment où je parle, nous sommes à 1200 MW", a fait savoir Macky Sall.
 
"Aujourd’hui, la pêche, l’agriculture sont devenues des poumons de notre économie, à côté des secteurs de service, du tourisme, des transports et des TICS", a-t-il poursuivi. Malgré les progrès accomplis, Macky Sall estime qu’il "reste beaucoup à faire".
 
"Il ne faut pas se faire d’illusion, il reste beaucoup à faire. L’exploitation prochaine de nos ressources gazières et pétrolières contribuera de façon décisive à accélérer le rythme de cette transformation de notre économie", a-t-il précisé.


BHC/ASB/ASG