477 km de  pistes rurales financées en 2017 avec l’apport du Fonds d’entretien routier
APS
SENEGAL-COLLECTIVITES-INFRASTRUCTURES

477 km de pistes rurales financées en 2017 avec l’apport du Fonds d’entretien routier

Saly-Portudal (Mbour), 20 oct (APS) - Le Fonds d’entretien routier autonome (FERA) a contribué à financer la réalisation de 477 km de pistes rurales au profit de 32 collectivités locales, pour le compte de la gestion 2017, a révélé, vendredi, à Mbour, le secrétaire exécutif du Programme national de développement local (PNDL), Mamadou Thiaw.
 
Ces actions s’inscrivent dans le cadre d’un programme pilote de trois milliards de francs CFA, mis en œuvre de concert avec les collectivités locales, pour l’entretien du réseau routier non classé, a expliqué M. Thiaw, 
 
Il intervenait lors de la cérémonie de clôture d’une session de formation des formateurs sur l’entretien des ouvrages d’art des pistes rurales, à l’initiative du Centre de formation et de perfectionnement des travaux publics.
 
Selon M. Thiaw, 25 communes ont signé avec le PNDL des conventions relatives à des infrastructures d’accompagnement, à savoir 36 plateformes multifonctionnelles, 15 magasins de stockage, 14 périmètres maraîchers, deux parcs à fourrières, un quai d’embarquement, un foirail et 11 marchés ruraux, pour un montant total de 883 349 998 francs CFA, dont 70 millions de francs CFA destinés au développement de 14 coopératives.
 
"Ces travaux d’ouvrages d’art représentent des constructions de grande importance, permettant de franchir un obstacle sur une voie de communication routière, ferroviaire et fluviale, mais également un dispositif de protection contre l’action de la terre ou de l’eau, et un dispositif de transition entre plusieurs modes de transports", a précisé le secrétaire exécutif du PNDL.
 
"Il reste entendu que la démarche poursuivie" par le Projet pistes communautaires (PPC) du PNDL "constitue un puissant levier de génération d’emplois ruraux, par les techniques du cantonnage’’, a-t-il relevé. 
 
Si l’on en croit M. Thiaw, le PPC/PNDL "a atteint sa vitesse de croisière avec des résultats plus que probants", 27 communes ayant finalisé leurs travaux pour un linéaire total de 537 km.
 
"Ainsi, la mobilité de 160 440 habitants des 512 villages polarisés répartis dans les 27 communes a été améliorée avec une progression des indices routes. Le niveau d’avancement physique des travaux de pistes rurales est passé de 80% à 89%, pour un taux d’exécution financière de 74%", a-t-il déclaré.
 
Le directeur du Centre de formation et de perfection des travaux publics, Djibril Thiaw, a lui souligné la nécessité de "restaurer" l’équité territoriale pour lutter contre la pauvreté, une perspective qui passe selon lui par la réalisation d’infrastructures de base, des pistes rurales en particulier et des ouvrages pouvant faciliter la mobilité des personnes et des biens.
 
ADE/BK