Le PACASEN pour rendre opérationnel l’Acte 3 de la décentralisation
APS
SENEGAL-ECONOMIE

Le PACASEN pour rendre opérationnel l’Acte 3 de la décentralisation

Dakar, 21 nov (APS) – Le programme d’appui aux communes et agglomérations du sénégal (PACASEN) mis en oeuvre par l’Etat du Sénégal, avec l’accompagnement de la Banque mondiale et de l’Agence française de développement (AFD) est destiné à opérationnaliser l’acte 3 de la décentralisation a dit, mardi à Dakar, le directeur général de l’Agence de développement municipal (ADM), Cheikh Issa Sall.

Financé à hauteur de 140 milliards de frs CFA, le PACASEN qui sera mis en oeuvre entre 2018 et 2023 est "un programme destiné à opérationnaliser l’acte 3 de la décentralisation" a-t-il dit.
 
Cheikh Issa Sall s’exprimait lors de la journée d’information sur le PACASEN en présence de membres de la mission conjointe de la Banque mondiale et de l’AFD et des maires de l’Agglomération de Dakar sur le thème de la promotion de la participation citoyenne.

"L’objectif de ce programme est de soutenir la mise en œuvre de l’acte 3 de la décentralisation, en participant au développement des capacités de gouvernance et de financement des collectivités territoriales", a-t-il souligné

Rappelant la volonté du président de la République Macky Sall de moderniser les collectivités territoriales, Cheikh Issa Sall a relevé qu’"il s’agit pour le PACASEN de renforcer les moyens financiers et fiscaux des collectivités territoriales afin qu’elles soient en mesure de prendre en charge leurs missions".

Le programme qui a choisi 123 communes pilotes totalisant 50% de la populations sénégalaise pour démarrer ses activités est appelé à aider au renforcement des capacités de gouvernance des collectivités territoriales, à l’accroissement de leurs capacités de financement et à l’amélioration de leur attractivité, a souligné M. Sall.
 
Le spécialiste Sénior en gouvernance et résilience urbaine Région Afrique de la Banque mondiale, Salim Rouhana a, pour sa part, rappelé l’engagement de l’institution de Bretton Woods à "accompagner et aider les collectivités territoriales à prendre en charge les questions de développement économique et les besoins des populations".

"Les ressources sont dans les caisses des collectivités. Nous les mettons à l’épreuve pour une gestion transparente dans un souci de trouver des solutions aux problématiques structurelles des collectivités" a indiqué Salim Rouhana.
 
Qui fait également appel à un "engagement des équipes municipales pour le succès de ce programme".

OS/PON