L’aérogare des pèlerins, reflet de l’image voulue par les autorités pour le Hajj
APS
SENEFGAL-INFRASTRUCTURES-PELERINAGE

L’aérogare des pèlerins, reflet de l’image voulue par les autorités pour le Hajj

Diass (Mbour), 14 fév (APS) – La qualité et la beauté de l’aérogare des pèlerins de l’aéroport international Blaise Diagne de Diass (AIBD) reflète l’image que les autorités publiques sénégalaises veulent donner au pèlerinage à la Mecque, a affirmé, mercredi, le délégué général au pèlerinage, Abdoul Aziz Kébé.
 
"Au niveau de cette aérogare, il y a des symboles, parce qu’ici nous quittons la patrie Sénégal et nous emportons les valeurs de notre patrie pour aller en Arabie Saoudite, là où toutes les nations se rencontrent avec leurs cultures, leurs comportements et leurs valeurs", a-t-il fait valoir.
 
M. Kébé s’exprimait mercredi au terme d’une visite qu’il a effectuée dans cette aérogare, à la tête d’une très forte délégation composée de membres de la Délégation général au pèlerinage à La Mecque. Cette visite s’est déroulée en présence des responsables de la société d’exploitation de l’aéroport, Limak/AIBD SA (LAS), à la tête desquels le secrétaire général, Mahawa Diouf.
 
"L’aérogare qu’on nous a présentée, avec sa dimension esthétique et spirituelle, puisque nous y avons trouvé toutes les commodités spirituelles, est à la croisée des chemins entre ce que nous sommes et ce que nous allons chercher en Arabie Saoudite avec les autres nations", a apprécié le délégué général au pèlerinage.
 
Il s’est dit satisfait de cette infrastructure " dans sa présentation, son architecture, sa modernité, son esthétique mais également dans son ancrage et dans ce qui est la philosophie, l’image et l’esprit du pèlerin". Cela rencontre selon lui la vision du président de la République, Macky Sall, qui veut faire du pèlerinage aux Lieux saints de l’islam, "un modèle en Afrique de l’Ouest".
 
De son côté, Pape Mahawa Diouf a expliqué que les responsables de LAS avaient souhaité rencontrer les membres de la délégation générale au pèlerinage, afin de leur présenter l’aérogare des pèlerins.
 
"Compte tenu du fait que l’AIBD vient d’être mis en service, nous pensons qu’il était important que les principaux usagers, parmi lesquels la délégation général au pèlerinage, viennent voir, de visu, cette infrastructure, sa fonctionnalité et des risques de problèmes et définir, dès à présent, à partir de l’observation in situ, des mécanismes de mitigation des risques", a souligné Pape Mahawa Diouf.
 
"Il semble que, pour l’instant, dans un premier temps, c’est une satisfaction générale et que l’infrastructure sied parfaitement à la vision de la délégation générale au pèlerinage", s’est-il félicité.

Il ajoute : "C’est un bon point, mais on va avancer ensemble dans la mise en œuvre, puisque c’est lorsque vous démarrer ces infrastructures que vous vous rendrez compte de ce qui fonctionne, de ce qui ne fonctionne pas ou de ce qui fonctionne moins bien", a-t-il dit.
 
L’objectif de LAS, c’est de faire en sorte que le pèlerinage de cette année soit une performance à la hauteur des attentes des Sénégalais, a-t-il promis.

ADE/ASG/ASB