A Saly Escale, le PUMA réalise un ouvrage hydraulique et un poste de santé
APS
SENEGAL-DEVELOPPEMENT

A Saly Escale, le PUMA réalise un ouvrage hydraulique et un poste de santé

Saly Escale (Kaffrine), 29 mars (APS) - Le ministre du Développement communautaire, de l’Equité sociale et territoriale, Samba Ndiobène Kâ a lancé dimanche soir, les travaux de construction d’un forage et château d’eau à Khosnane et inauguré un poste de santé à Maka Gouye wolof, dans le département de Koungheul (Kaffrine).
 
A Khosnane, dernier village situé sur la frontière avec la Gambie dans la région de Kaffrine, le Programme d’Urgence de modernisation des axes et territoires frontaliers(PUMA) a entamé des travaux hydrauliques.
 
Dans cette zone frontalière, l’Etat du Sénégal a électrifié une trentaine de villages, mais l’accès à l’eau est toujours une équation pour les habitants de la commune de Saly Escale.
 
Malgré la construction de plusieurs ouvrages hydrauliques, une dizaine de villages continuent toujours de consommer l’eau des puits.
 
Dimanche, les habitants de Khosnane ont attendu des heures, la délégation du ministre du Développement communautaire, de l’Equité sociale et territoriale en tournée nationale.
 
Au rythme du Ngoyane, ils ont accueilli en grande pompe Samba Ndiobène Kâ, pour montrer leur satisfaction à la prise en charge d’une de leurs vieilles doléances, la construction d’un forage et d’un château d’eau.
 
Dans le cadre de la mise en œuvre de ces activités, le PUMA va construire un forage qui va polariser huit villages frontaliers de la Gambie.
 
Les travaux en cours sont très avancés, les premiers mètres cubes d’eau sont sortis et les fondements du forage prennent formes. Bientôt, les populations seront soulagées et vont avoir accès à de l’eau potable.
 
Au terme des travaux de six mois, Khosnane va disposer d’un forage, d’un château d’eau de 200 mètres cubes/20, d’un abreuvoir triple de 30 mètres, entre autres, d’un coût de 180 millions de Francs CFA.
 
Dans la même commune de Saly Escale, le PUMA a déjà construit et équipé un poste de santé moderne à Maka Gouye Wolof, à 150 mètres du premier village gambien.
 
Composée d’un dispensaire, d’une maternité et de deux logements, cette structure sanitaire va soulager les populations surtout pendant l’hivernage, qui étaient obligées de se rendre en Gambie pour se soigner ou faire les visites natales ou prénatales.
 
Le poste de santé qui polarise plusieurs villages, va permettre, une meilleure prise en charge sanitaire des habitants, ont déclaré plusieurs représentants des populations de Maka Gouye Wolof.
 
L’infrastructure sanitaire a été inaugurée devant des centaines de personnes, venus des villages du Sénégal et de la Gambie.
 
Comme dans les localités visitées lors de sa tournée nationale, Samba Ndiobène Kâ a rappelé le but des projets et du gouvernement pour une meilleure équité sociale et territoriale.
 
Selon lui, "l’équité sociale et territoriale n’est plus un slogan, mais une réalité palpable" dans plusieurs zones du pays.
 
BHC/ASB/OID