187 km de projets autoroutiers à réaliser d’ici 2018 (Mansour Elimane Kane)
APS
SENEGAL-TRANSPORTS-INFRASTRUCTURES

187 km de projets autoroutiers à réaliser d’ici 2018 (Mansour Elimane Kane)

Dakar, 21 sept (APS) - Le Sénégal devrait compter à terme un total de 187 kilomètres d’autoroutes en 2018, représentant l’aboutissement de projets entamés depuis 2012, pour un coût global de 1166 milliards de francs CFA, a soutenu, jeudi, le ministre sortant des Infrastructures, des Transports Terrestres et du Désenclavement, Mansour Elimane Kane.
 
"Grâce à la réalisation des tronçons autoroutiers Diamniadio-AIBD (17 km), AIBD-Sindia (20 km), AIBD-Thiès (16 km) et Thiès-Touba (113 km), le Sénégal aura construit 187 kilomètres d’autoroutes entre 2012 et 2018 pour un coût global de 1166 milliards de FCFA. Ce qui le place au 1er rang dans la sous-région en terme de linéaire d’autoroute", a-t-il déclaré.
 
Mansour Elimane Kane passait le témoin à son successeur Abdoulaye Daouda Diallo, désormais ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, au cours d’une cérémonie de passation de service consécutive à la formation du nouveau gouvernement, le 7 septembre dernier.
.
De même, "entre 2014 et 2017, 38 projets routiers ont été réalisés avec un linéaire de 1061 km de routes revêtues et 7 ponts réalisés pour un montant global de plus de 462 milliards de FCFA", a indiqué M. Kane, ministre du Pétrole et des Energies dans la nouvelle équipe gouvernementale.
 
Dans le même temps, « près de 2117 km de pistes ont été réalisés pour un montant de 18,5 milliards de FCFA’’, entre 2012 et 2016. "Le programme en cours 2016-2017 va réaliser un linéaire de 1781 km pour un coût global de 16 milliards de FCFA", selon M. Kane.
 
La réhabilitation de la ligne de chemin de fer Dakar-Tambacounda et le Train Express Régional (TER), deux projets de "grande importance", devrait dans le même temps "révolutionner le monde ferroviaire sénégalais voire africain", a-t-il indiqué.
 
Suivant cette perspective, a ajouté Mansour Elimane Kane, "il est prévu la construction de 12 nouvelles gares de Dakar et Rufisque qui seront entièrement rénovées pour offrir de meilleures conditions d’exploitation et toutes les commodités aux usagers".
 
La sécurité routière n’est pas en reste dans le bilan présenté par le ministre sortant des Infrastructures, qui a réaffirmé "la ferme résolution’’ des pouvoirs publics "de mettre en œuvre immédiatement dix mesures dont la principale est l’instauration du permis à points".
.
De manière générale, Mansour Elimane Kane a dit avoir inscrit son mandat à la tête du ministère des Infrastructures "autour de cinq axes majeurs que sont la réalisation d’infrastructures routières et autoroutières, l’entretien et la gestion de notre patrimoine routier".
 
SKS/BK